Star Wars – La Citadelle Hurlante

Citadelle Hurlante

La Citadelle Hurlante est un crossover entre les séries Star Wars et Docteur Aphra. Il commence par un one-shot, puis alterne les épisodes Star Wars 31, Doctor Aphra 7, Star Wars 3, et se termine dans Doctor Aphra 8. Le récit est donc à lire après le tome 5 de la série Star Wars (2015) et le tome 1 de celle de Docteur Aphra (2017). Cette histoire est parue dans la revue Star Wars Hors-Série #001 (LOL) en janvier 2018 puis en version cartonnée en librairie en mars 2018, accompagnée de bonus, textes et croquis.

Les cénario est signé Kieron Gillen et Jason Aaron et met en scène une coopération entre Luke Skywalker et la retorse Docteur Aphra. Jouant sur les motivations du jeune padawan, elle le mène sur la planète Ktath’atn où elle espère pouvoir faire débloquer les fonctions du cristal qu’elle a trouvé précédemment et contenant l’âme d’un ancien jedi. Luke bénéficierait alors d’un professeur, enfin, s’il survit aux manigances d’Aphra et de la reine de la Citadelle Hurlante. Un lieu qui mérite bien son nom, et une certaine ambiance baroque pour ce récit de Star Wars qui s’inspire des récits gothiques et d’un certain film de SF, pour une aventure entre vampires psychiques et ménagerie de monstres.

Dans le prologue, les dessins de Marco Chechetto sont très réussis, puis suivent ceux de Salvador Larroca pour les épisodes de Star Wars (qui a quasiment dû décalquer des photos des acteurs des films ?) et ne réussit pas toujours les visages, à commencer par ceux de la Reine qui perd en malfaisance. Dommage par contre qu’Andrea Broccardo ne soit pas à la hauteur sur les deux épisodes de Dr Aphra car le niveau baisse et devient alors très moyen.

Comme d’habitude, Aphra et ses droïdes volent la vedette à un Luke sacrément naïf, tandis que Han n’est guère mieux. Heureusement que les femmes de l’équipe relèvent le niveau. Assez cousu de fil blanc, le récit est certes assez divertissant mais ne comprend pas de réelles surprises, les trahisons et retournements de situation sont foison mais on se doute de la façon dont cela se terminera tant Aphra, cynique et manipulatrice, révèle assez régulièrement un bon fond. Reste l’humour des droïdes tueurs qui pimentent l’histoire et, peut-être, un nouvel ennemi récurrent à retrouver ultérieurement.

Contient les épisodes Star Wars: The Screaming Citadel (2017), Star Wars (2015) #31-32 et Doctor Aphra (2017) #7-8
Editeur : Panini Comics
Collection : 100% Star Wars
Date de sortie : mars 2018
Pagination : 128 pages

Commander

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :