Orphelins – tomes 1 à 6

Orphelins tome 1 Glénat

Orphelins est une série en 6 tomes parue chez Glénat Comics, mais qui est en fait de la bande-dessinée italienne (fumetti, comme on dit chez nos voisins transalpins). Le scénario est de Roberto Recchioni, les dessins d’artistes variées parmi lesquels Emiliano Mammucari (co-créateur), Alessandro Bignamini, Gigi Cavenago, Lucca Maresca et quelques autres ! Pourtant, le tout reste heureusement graphiquement cohérent et d’un bon niveau.

Après une attaque venue de l’espace, une grande partie de la Terre a été détruite et il y a eu des millions de morts. Les survivants s’organisent. Leur but : créer une force de soldats « améliorés » et une flotte de vaisseaux spatiaux capables d’aller prendre une revanche sur les aliens qui ont déclenché les hostilités sans raison.

Le récit se déroule sur deux périodes : le présent, avec un groupe de super-soldats, les Orphelins, abonnés aux missions les plus dangereuses face aux extra-terrestres belliqueux, et le passé, relatant l’embrigadement d’enfants dont les parents sont morts lors de l’attaque alien, entraînés sans aucune pitié pour devenir des armes ultimes. Et les deux périodes constituent d’excellents moments !

Dans le présent, on suit le chef Boy-Scout, le casse-cou Pistolero, la furtive Morveuse, Ange l’abonnée aux gros flingues et le sniper Ermite. Dotés d’armures surpuissantes et aidés par des produits qu’on leur a injectés, ils viennent en appui des troupes régulières, face à des aliens déconcertants, apparaissant et disparaissant en un instant. Cette époque privilégie l’action, avec des scènes de combats, des armes futuristes, blindés et autres vaisseaux.

Dans le passé, on découvre un entraînement paramilitaire dirigé par un sergent instructeur très rigide, et une jolie scientifique dépourvue de scrupules. Les enfants servent de sujets d’expérience, et la loi du plus fort prédomine. Concurrence entre groupes, dissensions internes, émois amoureux, deuil de leur famille, le récit est alors plus intimiste et plus poignant. Et les enfants grandissent sous une discipline de fer destinée à leur permettre d’accomplir leur mission sans trop réfléchir.

orphelins tome 5 glénat comics

Et pourtant… On découvre rapidement des choses étranges sur les extra-terrestres, aux pouvoirs étranges et aux motivations tout aussi floues, sans que l’on puisse les comprendre ni anticiper leurs actes. les Orphelins devront alors faire la lumière sur une guerre sanglante qui dure depuis de nombreuses années et, à la surprise du lecteur, faire un choix déchirant dans les derniers tomes. Une ambiance nettement plus sombre se dessine alors, avec un virage de la science-fiction à la dystopie du plus bel effet, et une critique politique sous-jacente.

Sous une apparence guerrière classique, de guerre face à des vilains E.T. caricaturaux, se cache un récit plus profond, doté de personnages attachants, que l’on suit de l’enfance à l’âge adulte, au cours de leur construction, de leurs déchirements, et que l’on comprend quelque soit le chemin qu’ils choisissent. Un excellent récit de science-fiction (mais pas que) qui, malgré ses six tomes et ses 1200 pages, se lit sans temps morts ni longueurs, avec grand plaisir !

Commander

Orphelins, 6 tomes de 192 pages chacun, série complète chez Glénat Comics. Parution de juin 2015 à juin 2016.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :