Titans – saison 2 (série TV, 2020)

critique titans saison 2

La première saison de la série Titans avait été une bonne surprise, avec un ton résolument badass et dépourvu des mièvreries à la Arrow. C’est donc confiant que j’ai entamé la seconde saison, sur Netflix… pour mieux déchanter.

Plutôt que de donner un avis sur chaque épisode, je vais me contenter d’un résumé rapide de la saison entière. Elle voit d’abord les Titans combattre le père de Raven, Trigon, un gros méchant réalisé avec des effets spéciaux dégueulasses qui veut ravager le monde (on le comprend, il est énervé d’être si moche). Son sort est (bien trop) rapidement plié, et les soucis commencent… Les personnages secondaires ne sont là que pour faire avancer l’intrigue puis leur devenir est escamoté d’un coup (la mère de Raven décède mais tout le monde s’en fiche et on laisse le corps par terre, hop). On découvre ensuite celui qui sera le vilain récurrent de la saison : Deathstroke.

Le passé des Titans va jouer un rôle important et on va découvrir ce qu’il est advenu de la première mouture de l’équipe, cinq ans auparavant, alors qu’elle était composée de Robin, Donna Troy, Hawk, Dove et Aqualad. La mort de celui-ci, abattu par Deathstroke, va mettre les Titans sur la piste du tueur, via son fils Jericho (qui ne se sépare jamais de son bonnet…) avec qui les héros vont hypocritement sympathiser.

deathstrok et jericho dans Titans série saison 2

Tout cela finira dans le drame et l’équipe se séparera jusqu’à la version actuelle montée par Dick Grayson, avec un nouveau Robin, le pénible Jason Todd tandis que les héros sauveront la fille de Deathstroke, Rose et combattront un Doctor Light ridicule. Un nouveau venu Conner, clone de Superman et Lex Luthor, sera aussi au rendez-vous lors d’épisodes dédiés (où on croise un père de Luthor aussi vite oublié qu’il était apparu).

C’est un autre souci de cette saison que de mélanger deux époques, se focaliser fugacement sur certains personnages (Starfire, qui est elle aussi rattrapée par son passé mais de façon un peu ridicule, Hawk & Dove et leur amourette niaiseuse, Gar qui ne sert à rien, Jason la tête à claque de service amoureux transi de Rose), de ne pas trancher sur une idylle Raven/Gar ou encore de laisser trop de place à Dick Grayson et au Bruce Wayne vieillissant qui le chapeaute, même en pensée et semble parfois lui laisser peu d’autonomie. Le fameux Dick, d’ailleurs, qui sombre mollement dans la déprime mais se sort quand il veut de prison sans aucune conséquence.

avis titans saison 2 netflix

Avec un Robin dans l’équipe, on prend son mal en patience pour voir enfin émerger Nightwing, sans le nommer, en fin de saison ! Patience, il en faudra dans cette série qui accuse un ventre mou en milieu de saison, tandis que les épisodes interminables s’enchaînent selon un rythme mollasson, qui ne se démentira hélas plus. Quant à l’épisode final, il est plutôt ridicule dans son manichéisme et la saison se termine par une perte gratuite et inutile, et l’arrivée d’une méchante (comment a-t-elle fait pour arriver là ?) bien peu intéressante qui ne donne pas envie de voir la suite.

Première saison réussie mais essai non transformé pour Titans, dans cette seconde, longue et molle saison. Dommage.

Un commentaire sur “Titans – saison 2 (série TV, 2020)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :