Joker (film, 2019)

affiche du film Joker avec Joaquin Phoenix

Personnage emblématique des comics de Batman, le Joker a été diversement traité au cinéma, tragico-comique dans le film de Tim Burton, effrayant et culte dans The Dark Knight ou relooké de façon affligeante dans Suicide Squad. Difficile cependant de faire un film sur ce seul vilain, à moins de ne pas en faire un film de « super-héros » mais de se concentrer sur le personnage. Un pari que réussit magistralement le réalisateur Todd Phillips, pourtant habitué aux comédies potaches (Very Bad Trip) secondé en cela par un acteur, Joaquin Phoenix, l’amoureux virtuel transi de Her, ici en état de grâce.

Dans les années 70, alors qu’une grogne sociale se cristallise contre les nantis, le film se focalise sur un clown minable, un homme handicapé, atteint d’un syndrome qui le fait rire de façon maladive et incontrôlé. Vivant chichement avec sa mère dans un taudis, il prend des médicaments et est suivi pour sa névrose, tout en rêvant à un avenir meilleur en préparant un one man show. Mais une spirale infernale va se mettre en place. Arrêt des soins pour cause de coupes budgétaires, agressions physiques, moqueries, découverte de lourds secrets familiaux, Arthur Fleck va peu à peu basculer dans la maladie mentale et faire émerger un personnage qui le révèle, y compris physiquement et permet de laisser libre court à ses pulsions, notamment violentes.

Joker Joaquin Phoenix

Amaigri, difforme, étonnant de justesse dans un rôle difficile, Joaquin Phoenix réussit par moment à faire émerger de la sympathie et de la compassion envers Arthur, aussi victime que coupable. Suivi de près par la caméra de Todd Phillips, il est méconnaissable et signe des scènes inattendues, de danse par exemple, et on ne sait jamais comment le film va évoluer, un comble puisqu’on sait ce que le « héros » malheureux va devenir, bien sûr. D’autant que réalité et fantasme se mélangeant parfois, achevant de déconcerter le spectateur qui ne sait plus s’il peut se fier à ce qu’il voit.

Mais le film colle aussi aux préoccupations du moment, avec une dénonciation d’un capitalisme extrême dont Fleck, presque malgré lui, va devenir une icône. La scène où les richissimes de Gotham assistent à une projection des Temps Modernes, dénonçant le travail à la chaîne et s’amusant beaucoup, alors que la foule des pauvres et démunis grogne dehors, est emblématique. De même que les actions du présentateur de télé (un étonnant Robert de Niro, si, si !) qui prône le bien mais se moque ouvertement d’un inconnu débutant et maladroit, et qui va indirectement le baptiser.

joaquin phoenix dans le film Joker 2019

On notera, bien sûr, les scènes liées à la famille Wayne, avec les origines de Batman revues et adaptées, une fois de plus, à la vision du scénario, qui prend des liberté avec les comics, tout comme les origines du Joker ont été plusieurs fois écrites, ré-écrites et modifiées dans les BD. On pourra, au pire, chipoter sur l’âge de Fleck et se demander ce qu’il a fait pendant la maturité de Bruce Wayne, mais l’essentiel n’est pas là.

Dérangeant, marquant, le film fait du Joker à la fois un bourreau et une victime, un être pathétique, tantôt attachant, tantôt repoussant et choquant. Le tout magnifié par la performance exceptionnelle d’un acteur en état de grâce et une mise en scène parfaite, un film qui fera date et montre, s’il en était besoin, qu’un film dit de « super-héros » peut sortir des sentiers battus et proposer autre chose que des sempiternelles bagarres décérébrées.

Commander le blu-ray ou le DVD de Joker

Tous les articles du blog concernant le Joker

7 commentaires sur “Joker (film, 2019)

Ajouter un commentaire

  1. Très très belle chronique.
    Un film qui pose un nouveau regardants sur ce personnage et nous oblige à le suivre à travers ce regard-là.
    Et j’ai aimé la profondeur de ce regard parce qu’il m’a conduit à voir celui du Joker.
    Et c’était bouleversant.
    Joachim Phoenix est sublime de justesse dans ce rôle, tu as raison de le souligner.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :