Daredevil – saison 3

poster daredevil netflix saison 3

Le point sur la situation

Les séries Netflix de Marvel déboulent un rythme régulier en attendant que Disney décide de leur avenir sur sa plate-forme. Après les saisons 2 de Jessica Jones, Iron Fist et Luke Cage, voici venir la saison 3 de Daredevil. Pour tout dire, j’ai fait l’impasse sur Iron Fist et Luke Cage vu le faible niveau des derniers épisodes que j’avais vus (d’ailleurs les annulations ne m’a pas vraiment surpris). Et il n’y a pas de lien direct entre elles, depuis la très moyenne Defenders. Mais Daredevil est l’une, si ce n’est la, meilleure série Netflix-Marvel (Punisher étant l’autre), je me devais donc de regarder cette saison.

Daredevil tombe le masque

Nous retrouvons Matt, gravement blessé à la fin de la saison de Defenders, et qui s’en sort de justesse. Il est soigné dans les sous-sols d’une église de Hell’s Kitchen, et une bonne partie des épisodes de cette saison sera inspiré, peu ou prou, de l’arc mythique Renaissance, dont j’ai parlé ici il y a peu. En effet, les religieux qui l’ont recueilli sont aussi ceux qui l’ont élevé après la mort de son père. Un côté spirituel qui s’invitera dans la série, et aussi un aspect familial avec une révélation importante sur l’enfance de Matt.

Ayant perdu une grande partie de ses pouvoirs, bouleversée par la mort d’Elektra, Matt n’est plus en capacité de jouer au justicier masqué et n’a d’ailleurs même plus de costume. Il a en outre décidé de laisser croire à ses amis Foggy et Karen qu’il était mort afin de faire table rase du passé. Mais c’est sans compter sa haine envers le Caïd.

Le retour du Caïd

Celui-ci aide le FBI mais il a bien sûr d’autres idées en tête, et notamment celle de reprendre la direction de toute la pègre de New York. On le sait dans les comics, un bon méchant fait un bon gentil et c’est sans doute ce qui a manqué à de nombreuses séries Marvel récentes pour être intéressantes (ça, et le nombre d’épisodes qui peut facilement être diminué…). Ici, c’est encore la prestation du Caïd qui est impressionnante, même si son côté fleur bleue est aussi parfois un peu agaçant de niaiserie.

le Caïd sur NetflixAjoutons à cela l’arrivée d’un adversaire mythique de DD, Bullseye alias le Tireur, qui va prendre de l’ampleur au fil des épisodes et mener à des scènes d’anthologie. Certes largement différentes de celles du comic book mais très réussies.

Descente aux enfers

Démasqué par le Caïd, accusé à tort et pourchassé par le FBI, Matt Murdock perd tout et doit revenir aux fondamentaux et à ses amis pour sortir du gouffre, tandis que son alter ego est de plus accusé de meurtres horribles ! Heureusement, Matt trouvera sa rédemption et même s’il est à deux doigts de tout perdre, y compris son âme, il finira par s’en sortir.

Daredevil contre Daredevil

Un casting réussi

La grande force de cette série, et là encore la différence est flagrante envers les autres séries Netflix (sauf le Punisher, encore), c’est le casting. Charlie Cox (Matt Murdock) est limite plus convaincant en héros brisé qu’en avocat aveugle, Elden Henson (Foggy Nelson) monte en puissance avec son air bonhomme mais aussi son côté déterminé, Deborah Ann Wool (Karen Page) est touchante mais aussi forte et on apprend à mieux connaître son personnage grâce à un épisode dédié et réussi, Vincent D’Onofrio incarne le Caïd dans tout ses aspects et porte en partie la série, Jay Ali (ray Nadeem) campe un agent du FBI pris dans la toile du monstre et touchant dans ses faiblesses et sa volonté de rendre justice, et Wilson Bethel (Poindexter) devient de plus en plus intéressant au fil des épisodes.

daredevil-season-3

Une saison parfaite ?

Devant tous ces éléments, cette saison 3 de Daredevil est-elle parfaite ? On peut dire « quasiment », tant elle est agréable à voir, avec de vrais enjeux dramatiques. Il faut quand même lui reconnaître quelques défauts. Un démarrage un peu poussif sur les premiers épisodes, une durée trop longue (à mon avis, une dizaine d’épisodes étaient largement suffisants), des personnages qui se remettent rapidement de blessures majeures, aucun lien avec les autres séries ou films de l’univers partagé, un plan final grotesque… Rien de trop gênant, car la seconde partie de la saison rattrape cela et la clôture en beauté. Citons aussi le désormais rituel long plan-séquence parfaitement exécuté !

Conclusion

Une fois de plus, Daredevil se montre le personnage le plus réussi de Marvel sur le petit écran de Netflix, et cette saison 3 le confirme malgré quelques menus défauts. Quel sera l’avenir du héros sans peur, au moment où des séries Marvel sont annulées et où Disney, la maison-mère, prépare un service de streaming concurrent ? Il faudra attendre pour avoir la réponse, on peut juste espérer que le personnage ne disparaîtra pas et continuera sur sa lancée, il le mérite.

A lire aussi sur ce blog :

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :