Batman : Un Long Halloween & Amère Victoire

En ce Batman Day, retour sur deux oeuvres cultes concernant Batman dont mes avis avaient été publiés en des temps reculés sur le site Bulles et Onomatopées.

batman-un-long-halloween

Batman : Un Long Halloween

Dans la chronologie moderne de Batman, Un Long Halloween se situe peu de temps après Année Un, le chef d’oeuvre de Frank Miller et David Mazzucchelli.

Il est centré sur des meurtres gravitant autour de Carmine Falcone, chef de la pègre de Gotham, dit “le Romain”, et ceux qui veulent l’arrêter, Batman bien sûr, mais aussi le Commissaire Gordon et un Procureur Général nommé Harvey Dent.

Histoire concept à part entière, Un Long Halloween fut publié initialement aux USA en 1996 sous forme de 13 numéros mensuels, avec deux numéros doubles. Une enquête de Batman qui dure une année et suit un calendrier meurtrier, puisqu’un mystérieux assassin ne frappe que lors des jours fériés !

Batman_long_halloween

Un récit qui renvoie aux films policiers (Le Parrain étant notamment une référence évidente) ce qui se retrouve à la fois dans le scénario de Jeph Loeb et dans les dessins très sombres de Tim Sale, avec une ambiance graphique digne d’un film noir. Car Batman est né dans Detective Comics, et les enquêtes ont toujours été très présentes dans ses aventures, en faisant un personnage urbain dans des aventures policières. Mais au fur et à mesure que les truands classiques disparaissent, les super vilains semblent peu à peu prendre leur place face au justicier masqué. Est-ce Gotham la corrompue qui les attire, ou la présence de Batman ? En tout cas, la transition se fait progressivement et évoque, en filigrane, un changement d’époque et de style dans les aventures du héros.

Récit très accessible au néophyte, Un Long Halloween présente aussi l’avantage de passer en revue quelques uns des adversaires les plus emblématiques de Batman. Le Joker, Poison Ivy, l’Epouvantail, Double Face bien sûr… Ou encore la troublante Catwoman, toujours aussi ambiguë… Une technique que le scénariste utilisera d’ailleurs plus tard dans Batman : Silence.

Jeph Loeb sème indices et fausses pistes tout au long de cette année meurtrière et nous amène à une fin qui révèle son lot de surprise ! Le dessin, assez particulier car différent des standards actuels, peut nécessiter un petit temps d’adaptation. Personnellement, j’ai adoré ce style. Tim Sale s’encre lui-même avec brio et la couleur est utilisée avec parcimonie pour souligner certains détails. Le résultat est superbe !

La superbe édition d’Urban Comics est un sacré pavé, truffé de bonus : interviews des auteurs, crayonnés, couvertures originales commentées, pages supplémentaires, le tout sur un très agréable papier mat qui met en valeur le dessin et les couleurs… Incontournable !

Gagnants de nombreux prix, mérités, Un Long Halloween est considéré comme un classique, une réputation amplement justifiée. Et une source d’inspiration pour les films récents, à commencer par Batman The Dark Knight de Christopher Nolan, qui préface d’ailleurs cette édition. Un récit qui plaira à la fois aux fans du justicier, et à ceux qui le découvrent.

batman-amere-victoire

Batman : Amère Victoire

Le duo créatif Loeb/Sale récidive en 1999 avec Amère Victoire. Suite directe du précédent, il reprend les mêmes personnages et les place face à une situation inédite : le tueur Holiday a été arrêté, mais c’est maintenant un serial-killer qui s’en prend aux policiers. L’assassin passe la corde au cou de flics de Gotham, tout en accrochant sur leurs cadavres des indices sous forme de jeu du… pendu ! Des notes qui mènent droit sur la piste de l’ancien procureur Harvey Dent, devenu Double-Face.

Cette fois, c’est la guerre ouverte entre les truands de Gotham et ceux qu’ils appellent “les fêlés”, à savoir les super-vilains. Changement de monde et d’époque, entraperçu dans le récit précédent, et qui se fait dans le sang et les larmes. L’occasion de croiser les adversaires emblématiques de Batman, outre Double-Face donc, on y verra aussi le Joker, Poison Ivy, Mister Freeze, Solomon Grundy, l’Epouvantail…

Et si Batman a de plus en plus de mal à accepter de l’aide, notamment celle du commissaire Gordon, qui lui rappelle le trio épris de justice qu’ils formaient avec Harvey Dent, il sera mis devant le fait accompli par l’arrivée d’un jeune prodige. Amère Victoire contient donc aussi des lueurs d’espoirs pour Batman, en revisitant les origines de Robin, puisque la carrière héroïque de celui-ci est liée au passé mafieux de Gotham. Sans parler de Catwoman, toujours dans les parages…

Sans avoir la force d’Un Long Halloween, puisque le scénario de Jeph Loeb est moins innovateur et surprenant, Amère Victoire est cependant d’un excellent niveau. Et les graphismes de Tim Sale sont toujours réussis, avec un jeu sur les ombres et les placements de façon à renforcer l’impact du dessin. Celui-ci est atypique, fortement stylisé et lorgne parfois vers la caricature, mais est toujours réussi.

Un long récit doté d’un prologue et de 13 épisodes, compilés dans un épais volume de plus de 400 pages chez Urban Comics, qui ravira les fans de Batman ayant aimé Un Long Halloween.

Commander : Un long HalloweenAmère Victoire

Publicités

3 commentaires sur “Batman : Un Long Halloween & Amère Victoire

Ajouter un commentaire

  1. Deux albums a lire impérativement! Je signale également l’entracte « catwoman a rome », pour moi le meilleur de la saga sale/Loeb, qui raconte ce qu’est allée faire la minette en Italie pendant l’enquête du Dark Knight. Un petit chef d’oeuvre qui améliorera encore votre lecture de long halloween/amère victoire!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :