Bloodshot : Intégrale

bloodshot intégrale

Vous voulez être musclé sur la plage cet été ? Ça tombe bien, car Bliss Comics a pensé à vous en sortant un sacré pavé dont ils ont le secret, avec cette intégrale de Bloodshot. L’occasion de lire ou relire cette série qui avait eu droit à une parution partielle en albums chez Panini, puis une fin en numérique chez Bliss. Ici, c’est donc un épais volume de plus de 900 pages compilant une trentaine d’épisodes de Blooshot, H.A.R.D. Corps, Archer and Armstrong et du crossover Harbinger Wars #1-4 !

Retour sur les origines de Bloodshot, avant la version Reborn que j’ai chroniquée ici, avec la série démarrée en 2013 chez Valiant Comics. Celui qui croit être Ray Garrison est en fait une arme vivante bardée de nanites qui lui permettent de se régénérer et le dotent d’un don de mimétisme, ainsi que du pouvoir de contrôler les objets électroniques. Arme fatale qui n’est pas sans rappeler Wolverine, Bloodshot dispose de faux souvenirs qui servent à son employeur pour le manipuler et le faire exécuter ses missions sanguinaires. Jusqu’à ce qu’un de ses créateurs le libère et lui montre l’envers du décor, le contraignant à une fuite permanente pour échapper au Projet Rising Spirit, le sous-traitant de l’armée qui l’a créé.

bloodshot 2013 6Rejoint par la jeune Pulse, ayant des pouvoirs électromagnétiques et qui devait l’arrêter, Bloodshot se lance dans la quête de son identité et découvre les secrets de Rising Spirit, dont un groupe de très jeunes enfants dotés de pouvoirs : les psiotiques (l’équivalent des mutants de l’univers Valiant). Hélas, ceux-ci ont peur de lui car Bloodshot était auparavant chargé de les capturer pour qu’il deviennent ensuite des sujets d’expériences, même s’il n’en a pas de souvenirs.

Les neuf premiers épisodes permettent donc de découvrir Bloodshot, l’étendue de ses pouvoirs, ainsi que les manipulations de ceux qui l’ont créé. Le scénario est signé Duane Swierczynski et est relativement linéaire et efficace, les dessins sont essentiellement de Manuel Garcia et Arturo Lozzi et sont de bon niveau, avec pas mal de sang et de morceaux de chair !

On enchaîne ensuite avec le crossover Harbinger Wars. Celui-ci comprend une mini-série en quatre parties, les séries régulières Bloodshot et Harbinger (qui met en scène les Rénégats, un petit groupe de psiotiques mené par Peter Stanchek et dans lequel évolue la jeune Faith). Ils débarquent à Las Vegas et rencontrent des enfants et ados à pouvoirs, dirigés par le Projet Rising Spirit sous la contrainte et qui ont pu s’enfuir grâce à l’attaque de Bloodshot sur le complexe où ils étaient retenus. Les Rénégats et Bloodshot veulent aider les jeunes psiotiques mais tout se complique quand Rising Spirit, son ennemi juré Toyo Harada (qui cherche à mettre la main sur tous les psiotiques dont les Rénégats) et le gouvernement font irruption. Bien sûr, il est mieux d’avoir lu la série Harbinger (qui existe aussi en Intégrale chez Bliss Comics) pour avoir tous les points de vue sur cet event survitaminé. L’occasion d’en savoir plus sur Bloodshot, auparavant utilisé par le P.R.S. en tant que chasseur de psiotiques et arme fatale face à Harada, qui finira pourtant par le battre et le capturer.

 

harbinger-wars-valiant

Suit Bloodshot #0, un numéro « spécial origines » qui revient sur les expériences ayant menées à la création de cette machine à tuer et aux efforts faits pour lui donner un peu… d’âme ?

Puis c’est Bloodshot and H.A.R.D. Corps, avec la création d’une nouvelle unité de soldats modifiés au service du P.R.S., se faisant télécharger des super-pouvoirs, et remplaçant en partie ceux vus dans Harbinger Wars. Leur but ? Reprendre Bloodshot à Harada, et surtout ses nanites qui pourraient être intéressantes pour le magnat. Par contre, il est un peu bizarre de voir Bloodshot se ranger assez facilement aux côtés de ses anciens ennemis. Les épisodes suivants sont aussi l’occasion d’en savoir plus sur le passé du P.R.S. et sur le remplacement des H.A.R.D. Corps par des psiotiques au cours des années, et au grand désagrément de leur chef, le major Palmer. Et bien sûr par Bloodshot et ses nanites, plus « performant » et facile à « manipuler ». Beaucoup de baston, et des dessins qui ne suivent pas toujours car ils manquent de finesse et de détail.

Bloodshot and H.A.R.D. Corps aura aussi droit à un crossover avec une autre série Valiant, Archer and Armstrong ! Humour et action sont au rendez-vous, alors que le P.R.S. kidnappe Archer pour le transformer en arme et pouvoir contrer Harada.

bloodshot 2013 25Passons ensuite à Bloodshot versus H.A.R.D. Corps car si le héros veut reprendre sa liberté, le P.R.S. ne l’entend pas de cette oreille et lui oppose ses anciens camarades d’armes ! Une lutte fratricide commence sous les yeux d’un directeur toujours aussi pourri et machiavélique, mais les dessins ne sont pas très réussis. Les deux derniers numéros de la série voient Bloodshot accomplir une mission face à des agents dormants en Ukraine, puis sur les traces du passé d’une de ses identités. L’amour contenu dans ses souvenirs peut-il faire buguer la machine à tuer ? D’autres mini-récits, plus anecdotiques, terminent cette intégrale.

Mais il reste encore une soixantaine de pages de bonus, avec des illustrations de couverture, régulières ou variantes, des esquisses ou pages encrées (dont la totalité de l’émouvant The Glitch du numéro 25). Bref, un régal pour les yeux !

Au final, une somme considérable au sujet de ce héros qui n’est pas toujours aussi bourrin et sanglant qu’on ne le pense d’abord, mais qui est une machine à tuer programmée en quête de liberté. Et qui finit par échapper à ses créateurs, afin de faire preuve de libre arbitre et d’aider ceux qu’il peut. Cette intégrale absolue est donc un indispensable pour ceux qui s’intéressent au personnage et voudront en savoir plus avant de passer à la série Bloodshot Reborn, que je leur conseille aussi. En attendant Bloodshot Salvation à venir en août 2018…

Commander Bloodshot : Intégrale

 

Contient Bloodshot #0, 1-13, 24-25, Bloodshot and H.A.R.D. Corps #0, 14-23, Archer and Armstrong #18-19 et Harbinger Wars #1-4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :