X-O Manowar – tome 1 : de soldat à général

XO-manowar (2018) 1

X-O Manowar est de retour dans une nouvelle série qui a été lancée en 2017 par Valiant et dont voici le premier tome en V.F. chez Bliss Comics. J’avais lu la série précédente chez l’ancien éditeur (maintenant disponible en numérique et en trois tomes d’Intégrale), le personnage ne m’est pas inconnu mais ce n’est pas un prérequis obligatoire puisqu’on repart ici de zéro.

XO_manowar_2018_1-5

Le scénario, signé Matt Kindt, nous montre Aric, un humain vivant une vie paisible sur la planète Gorin. Né wisigoth à l’époque romaine, il a hérité d’une armure de combat qu’il a caché et ne souhaite plus qu’être tranquille aux côtés de sa compagne Schon. Hélas, cette planète est en guerre, le peuple des Azures voulant détruire celui des Cadmiums et Aric se retrouve enrôlé de force. Grâce à ses talents de guerrier, il arrive à se maintenir en vie et à progresser en grade, malgré les ordres ineptes, les traîtrises et les batailles suicidaires. Aric répugne à utiliser son armure et ne le fait que très progressivement, à contre-coeur tant elle semble lui répugner. Les dialogues sont tendus entre le possesseur de l’armure de Shanshara et celle-ci, qui tente de le convaincre de la revêtir (on peut penser à Elric et Stormbringer) !

Comment Aric s’est-il retrouvé sur cette planète, et avec une main en moins ? Des mystères que l’on ne découvrira pas dans ce tome, Kindt préférant laisser du suspens. Par contre, l’action est omniprésente et mêle fantasy et science-fiction voire steampunk, avec batailles épiques, monstres modifiés et transformés en machines de combats, engins volants etc… Un univers qui lorgne un peu vers John Carter et s’imprègne aussi de diplomatie avec trois factions en présence, qu’Aric va devoir apprendre à connaître et avec qui négocier (ou pas !).

XO_manowar_2018_1-17

Côté dessins, les trois premiers épisodes qui forment la saga « soldat » sont signés par l’argentin Tomas Giorello (Conan, Star Wars, Bloodshot Reborn) dont j’aime beaucoup le style. Il est suivi pour les trois suivants (saga « général ») par Doug Braithwaite (Blooshot U.S.A. ou Book of Death notamment), un petit cran en dessous, affaire de goûts. La colorisation très adaptée est de Diego Rodriguez.

Niveau bonus, c’est Byzance avec plus de 50 pages de couvertures variantes, de sketchs sur les personnages, de scripts, de commentaires sur le monde, les monstres, des descriptions de mise en page des dessins, les anecdotes de Lewis LaRosa sur les couvertures régulières… On y lira aussi une partie des plans de Matt Kindt pour prendre son temps avec X-O Manowar (et dévoiler peu à peu son armure). On ne les reverra donc pas sur Terre de sitôt, mais l’auteur insiste sur le fait de maintenir des arcs narratifs courts pour garder l’action constante et le lecteur en alerte. Au total, c’est un premier tome de 232 pages ! A noter que la suite, titrée « d’empereur à wisigoth », paraîtra en octobre.

Contient X-O Manowar (2017) #1-6

Commander X-O Manowar tome 1

Lire aussi l’avis de Blondin

Publicités

6 commentaires sur “X-O Manowar – tome 1 : de soldat à général

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :