Black Panther (film, 2018)

affiche-film-black-panther

Le super-héros Black Panther ne m’a jamais spécialement emballé, que ce soit dans les pages des Fantastic Four où il est apparu, ou dans les comics des Avengers, équipe qu’il a rejoint dans le passé. Mais il était bien sûr hors de question de ne pas aller voir un film du Marvel Cinematic Universe, ni de faire l’impasse sur ce héros sachant que l’action d’Avengers Infinity War semble se dérouler en partie au Wakanda, le royaume africain dont T’Challa est le roi. Et puis il ne faut pas oublier la prestation de Black Panther dans Civil War, très convaincante.

On retrouve donc dans le film, après un superbe générique de début, une origin story puisque T’Challa vient juste d’accéder à la prétention au trône après la mort de son père. Après un combat rituel sans trop de suspense, et après une scène onirique de toute beauté, il devient roi d’une nation qui se cache de l’extérieur, prétextant être un peuple d’éleveurs tranquilles alors qu’elle dispose du vibranium, métal rare aux propriétés extraordinaires qui permet aux wakandais d’avoir une technologie d’avance par rapport au reste du monde. Ceci va d’ailleurs permettre à T’Challa de bénéficier d’un costume très performant, auquel s’ajoutent les propriétés d’une herbe rare qui lui donne les pouvoirs de Black Panther, à l’instar de ses ancêtres. Hélas, le vibranium attire les convoitises, à l’instar de Klaw déjà vu précédemment qui veut en faire commerce, le revendant au plus offrant. Mais un autre ennemi s’en prendra à T’Challa, en la personne de Killmonger, prétendant au trône du Wakanda.

black-panther

Ce qui surprend vraiment est le parti pris des studios de faire un film avec un réalisateur noir et un casting quasiment 100% noir, alliant traditions d’inspiration africaines et haute technologie. Un peu too much d’ailleurs sur ce point, car le Wakanda (dont les paysages futuristes sonnent vraiment trop artificiels) est tellement en avance sur le reste du monde que Tony Stark passe pour un simplet devant la soeur de T’Challa, petit génie qui peut tout contrôler depuis son bracelet et semble prête pour le prochain James Bond !

Côté casting, c’est un sans faute. Chadwick Boseman est très sobre dans le rôle du héros atypique, Black Panther est en effet plutôt sérieux et ne se livre pas aux pitreries lourdingues que l’on trouve souvent dans les films Marvel. Il est entouré de beaux rôles féminins complémentaires, avec Letitia Wright (sa soeur Shuri), Lupita Nyong’o (son ancienne petite amie, devenue espionne) ou encore Danai Gurira (connue pour le rôle de Michonne dans la série The Walking Dead et qui incarne ici Okoye, la générale de l’armée), des personnages qui ne sont pas cantonnés à des rôles de faire-valoir ou de femmes à sauver. Michael B. Jordan campe un adversaire radicalisé et avec un vrai message politique, même si je ne l’ai pas trouvé aussi extraordinaire que certains spectateurs (et pour l’anecdote, il a joué la Torche dans le dernier Fantastic Four en 2015). Un des rares acteurs blancs est Martin Freeman, un peu perdu au Wakanda, et n’oublions pas Andy Serkis qui campe un Klaw réjouissant de folie meurtrière et de bagout.

Pour autant, le film n’est pas parfait, souffre parfois de longueurs et est globalement prévisible. Il est cependant dépaysant, même si le Wakanda semble un autre royaume magique à la Asgard dans Thor, esthétiquement moins réussi vu de loin et un peu raté de près (il n’y a qu’une rue dans la capitale ?!). Ajoutons des combats qui manquent souvent d’ampleur et de lisibilité, comme dans les rituels ou la confrontation finale, alors que d’autres parties sont plus réussies, telles la scène du casino ou la course-poursuite en Corée. Pour autant, le héros m’avait paru plus performant dans Civil War !

Mais surtout, alors que les trailers du prochain film Avengers, Infinity War, fleurissent et attisent les envies, il aurait été bon de lier un peu plus Black Panther au MCU (par exemple, montrer le bouclier de Captain America qui est gardé au Wakanda). Et la seconde scène post-générique est un peu insuffisante à ce sujet.

Doté de plusieurs points forts et bénéficiant d’un succès considérable à travers le monde, j’avoue que j’attendais un peu plus de ce Black Panther qui ne m’a pas suscité « d’effet whaouh ». Il reste cependant une bonne adjonction à la longue saga Marvel, mais bien loin de mes films préférés.

Publicités

15 commentaires sur “Black Panther (film, 2018)

Ajouter un commentaire

  1. Je l’ai revu pour la 2ème fois ce soir (en VO seule différence) et j’ai à nouveau passé un moment agréable avec ce film.
    J’ai apprécié le dépaysement bienvenu d’avoir affaire à un univers qui met à l’honneur des blacks. Et qu’est ce qu’ils sont beaux tous autant qu’ils sont! (enfin certain.es plus que d’autres quand même).
    Il n’est certes pas exempt de défauts mais il est pour moi plutôt dans le haut du panier. J’ai plus été déçue par wonder woman par ex.
    J’ai aimé que les nanas du film aient des rôles essentiels qui ne soient pas là juste pour mettre en valeur ces messieurs. Elles sont badass ^^
    J’ai de mon côté plutôt bien aimé l’aspect visuel du film, je trouve qu’il offre quelques très beaux plans.
    Ça ne m’a pas choqué l’avancée technologique du Wakanda. C’est un peuple ancien non? A partir de là pourquoi n’ aurait-il pas la prétention d’être plus évolué? Je ne me suis pas plus penchée que ça sur la question hein :p
    Pour finir, j’ai trouvé qu’il ne manquait pas d’humour, sans surjeu. Et la musique avec ce mélange de moderne et de tribal, j’ai adoré.

    J'aime

  2. Bonjour, je suis fan de super héros comme toi. J’étais assez occupé et je voulais terminer de regarder la série The Gifted donc, je ne l’ai pas encore pas vu. Mais maintenant que j’ai fini, je dois absolument me le procurer pour pouvoir le visionner.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :