Phoenix Resurrection: The Return Of Jean Grey

Phoenix Resurrection The Return Of Jean GreyPhoenix Resurrection est une mini-série en 5 parties qui a pour finalité, sans se cacher puisque c’est le sous-titre, de faire revenir Jean Grey dans l’univers Marvel. On parle ici de la Jean Grey originelle, celle qui a fait partie des X-Men depuis le début et pendant des années, celle qui a possédé ou été possédée par la Force Phénix, y compris quand cela l’a détruit, celle qui est morte et ressuscitée plusieurs fois…

Ainsi donc, Marvel n’a pas assez d’une seule Jean Grey puisque la jeune fille extraite du passé, avec ses coéquipiers des All-New X-Men, et qui possède sa propre série régulière, celle qu’on surnomme « mini Jean » donc, va voir revenir sa version future.

Autant le dire tout de suite, Phoenix Resurrection: The Return Of Jean Grey n’est pas terrible. Jean vit dans un monde fictif, où elle est simple serveuse, entourée de personnages qu’on sait décédés, avec de nombreuses allusions à d’autres héros Marvel. Mais entre hallucinations et rêves éveillés, elle ne se rend compte de rien.

Phoenix Resurrection 2 The Return Of Jean Grey

Pendant ce temps-là, dans le monde « réel », les X-Men sont alertés par d’étranges phénomènes auxquels ils essaient de répondre, avec difficultés car Cerebro est aussi hors-service que les mutants dotés de pouvoirs psychiques. Ils explorent les lieux mythiques de la saga de Jean Grey et en viennent vite aux conclusions qu’elle est de retour. Elle, ou bien le Phénix, créature souvent maléfique et surpuissante, un dieu cosmique dont la présence proche n’augure rien de bon.

Heureusement, il y a l’épisode 5, la conclusion de la série, qui confronte Jean et Old Man Logan (le Logan actuel n’étant pas encore revenu d’entre les morts, lui) et même le Cyclops original, celui qui a été tué de façon insultante dans Death of X. Et enfin, bien sûr, Jean Grey face au Phénix. Pas de spoilers ici, sachez que la suite du destin de la belle rousse est dans une nouvelle série, nommée X-Men Red (après Gold et Blue) qui porte bien son nom (red hair = rousse/roux en anglais) où elle rejoint/dirige une équipe mutante et va montrer qu’elle peut exister par elle-même, en refusant toute facilité.

Bref, une mini série laborieuse signée Matthew Rosenberg au scénario et qui voit défiler pléthore de dessinateurs (ce qui n’aide jamais) à peine sauvée par le dernier épisode, pour faire revenir, espérons de façon définitive après tous les déboires qu’elle a connu, la Jean Grey d’origine.

Commander : Phoenix Resurrection sur Amazon

Phoenix Resurrection 5 The Return Of Jean Grey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :