Thor : Ragnarok (film, 2017)

thor-ragnarok-affiche-film-marvel

La sortie d’un film de Thor chez Marvel est toujours pour moi un grand moment de doute. Autant j’aime le personnage dans les comics, y compris dans sa récente version féminine, autant le choix des studios de le cantonner à un gros balèze assez bourrin et idiot me navre. Pour autant, dans la loooonnnnguuue quête des Pierres d’Infinité et de la guerre à venir entre les Avengers et Thanos, mieux vaut suivre tous les épisodes et celui-ci prend sa place dans le puzzle.

[cet avis contient des spoilers]

D’emblée, le ton est donné, la fin du monde (d’Asgard) est proche et cela émeut Thor, piégé par le démon du feu Surtur, mais pas au point de s’empêcher une ou deux petites blagues lors de son interrogatoire. Suite à sa victoire et à son retour à Asgard, il découvre la supercherie de Loki qui a usurpé la place et l’apparence d’Odin. Grâce à l’aide de Doctor Strange pour retrouver le Père des Dieux nordiques, les deux frères ennemis assisteront à la mort de celui-ci. Mais aussi à l’arrivée de Hela, la déesse de la Mort, dont le scénario fait la soeur aînée (et cachée) de Thor et Loki. Une facilité qui n’est pas sans rappeler l’intégration d’Angela à l’univers Marvel, et qui montre la face caché d’Odin, conquérant ayant effacé les aspects les plus sanglants de son passé (sans que cela ne trouble beaucoup les héros, d’ailleurs).

thor-ragnarok-hela

Hela, personnage surpuissant, trop puissant d’ailleurs, qui balaye allègrement Thor et Loki, brisant par exemple au passage Mjolnir à main nue (!). Pour autant, Marvel ne peut s’empêcher d’introduire une forme de comique sous la forme de Skurge, un Exécuteur bien pâlichon par rapport au comic book, ce qui à tendance à ridiculiser la grande méchante, par ailleurs très caricaturale.

Arrivant par les hasards d’une dérive spatio-temporelle sur la planète Sakaar, Thor rencontre le Grand Maître, un Doyen de l’Univers, quand même, complètement azimuté et ridicule (incarné par un Jeff Goldblum sous acide) et se retrouve gladiateur dans l’arène de la planète. Sakaar, forcément, cela parle au lecteur puisque c’est Planète Hulk ! Suite à l’Ere d’Ultron, Hulk s’en en effet égaré dans l’espace et a atterri sur ce monde, où il est le champion absolu. L’occasion de mesurer les forces respectives des deux gaillards, après un passage de Thor chez un coiffeur très spécial !

thor-ragnarok-combat-hulk

Recrutant au passage une valkyrie déchue et des aliens rebelles (là aussi ici de Planète Hulk, mais plutôt ridicules, hélas), Thor, Hulk et Loki finiront par s’échapper et arriver sur un Asgard à demi-détruit pour essayer de sauver leur peuple. Pas facile, d’autant que Hela a ressuscité une armée de mort et Fenrir, le loup géant de la mythologie scandinave. Commence alors Ragnarök, la fin du monde pour les asgardiens…

Si le scénario est cousu de fil blanc, le mélange de la mythologie nordique et du space opera se fait plutôt bien (après tout, les dieux sont quelque fois considérés comme des aliens dans l’univers Marvel). Omniprésents, les effets comiques tombent parfois à plat et sont, heureusement, souvent réussis, plus que dans les opus précédents. J’ai bien aimé notamment le duo/trio comique Thor-Hulk-Banner qui fonctionne bien et les pointes d’auto-dérision envers la saga Marvel, tout comme l’évolution de la relation Thor-Loki.

thor-ragnarok

Par contre, l’absence de Jane Foster (abordée de façon expéditive) et celle de Sif (inexpliquée, mais passée sous silence et remplacée finalement par le rôle de la Valkyrie) sont assez gênantes, tout comme l’absence de réaction vraiment franche de Thor devant les crimes de son père ou la disparition de ses meilleurs amis, les Trois Guerriers, qui méritaient au moins quelques mots. Et l’esthétique années 80, sensible dans le graphisme et la musique, est assez incongrue.

En tout cas, le film est bien rythmé, les acteurs font le job, et cela constitue un divertissement très honorable, qui fait bouger sensiblement les lignes de l’univers Marvel, avec des réfugiés asgardiens en route pour la Terre (comme dans Fear Itself ?). A moins que Thanos ne s’en mêle… comme le dévoile la première scène post-générique. Il faut dire que Loki a du prendre un objet relativement important au passage ! La suite dans Avengers : Infinity War !

Pour aller plus loin :

Publicités

7 commentaires sur “Thor : Ragnarok (film, 2017)

Ajouter un commentaire

  1. Apparemment je ne suis pas le seul a avoir un avis mitigé sur ce film présenté comme le meilleur des trois Thor et l’un des meilleurs Marvel. Je trouve que depuis Civil War on a une baisse de niveau. Les Gardiens 2 était franchement loupé (même esthétique 80’s et flashy), Strange manquait peut-être d’ambition… Dans Ragnarok dès le début c’est n’imp niveau scénario avec un passage chez Strange qu’on ne comprend pas. Je dirais que c’est un Buddy-movie 80’s en forme de parodie de films de super-héros alors que le précédent Thor était très très sérieux et sombre, c’est ce décalage qui ne passe pas. Et puis la musique synthé, le grand chez de la planète à côté de la plaque… un peu de trop de fautes de gout pour moi. Dommage, c’est marrant, les scènes d’action pas mal. Mais pas un film de super-héros et a moins que la Phase 4 se tourne vers la farce, ca me donne pas trop envie de continuer.

    J'aime

  2. C’est le reproche que je fais à beaucoup de films Marvel, ils se sentent obligés de faire de l’humour souvent lourdingue. Ici c’est limite mais j’ai assez souvent ri, alors que d’habitude je suis plutôt affligé. Je ne comprends pas non plus ce que vient faire Hulk ici, à mon avis c’était l’occasion de lui donner un peu plus de place dans un film, et de capitaliser sur les deux héros, d’autant que Thor est la franchise la plus faible de l’écurie Marvel.
    Quant au parti pris années 80, je ne sais pas ce qu’il vient faire là…
    J’attends de voir ce qui va se passer avec Infinity War et comment Marvel va faire évoluer son univers, on parle de reboot… A suivre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :