Iron Man (film, 2008)

affiche-film-iron-man

Après des années pendant lesquels ses personnages sont exploités par d’autres studios, Marvel décide de franchir le pas et de faire son propre film de super-héros. Le choix se portera sur Iron Man, membre fondateur des Avengers, pilier de la Sainte Trinité (avec Thor et Captain America) et l’un des personnages les plus populaires de la Maison aux Idées, sachant qu’elle ne peut pas utiliser Spider-Man (dont les droits ont été cédés à Sony) ni les X-Men ou les Fantastic Four (exploités par la Fox).

Sur une musique tonitruante d’AC/DC, c’est donc Tony Stark qui fait son entrée, en vendeur d’armes auprès de l’armée américaine. Play-boy frimeur, imbu de lui-même, tête à claque, on est presque content de le voir tomber plus bas que terre face à des combats afghans. Les origines d’Iron Man sont alors modernisées, en effet il serait difficile de garder le Vietnam comme dans les comics plus anciens et de devoir expliquer le grand âge du héros ! (on parle alors de Continuité rétroactive ou de retcon)

film-iron-man-downey-paltrow-bridges

L’accent est mis sur la performance de l’acteur Robert Downey Jr, au top dans le rôle et qui l’endosse parfaitement. Il incarne un Tony Stark plus vrai que nature, qui va découvrir les ravages de la guerre, bien loin des fastes de la jet-set, ce qui va lui donner envie de mettre ses talents au service de causes plus nobles, et de créer le personnage d’Iron Man.

Ainsi le fils Stark s’affranchit de l’héritage de son père mais doit affronter Obadiah Stane, son associé (campé par un Jeff Bridges impressionnant et parfaitement mégalomane). Côté coeur, citons Pepper Potts, incarné par la craquante Gwyneth Paltrow, avec un jeu amoureux du chat et de la souris.

film-iron-man-2008

Et puisque Marvel a déjà une idée en tête, le personnage de l’agent Coulson du SHIELD, qui permet d’avoir un running gag tout au long du film mais aussi de commencer à titiller le spectateur sur une idée plus large. Celle qui évoluera au fil des films suivants, Captain America puis Thor notamment, avant d’aboutir au super-groupe des Avengers (voir la liste des films Marvel).

Réussite complète, acteurs parfaits, effets spéciaux réussis, action et humour étroitement mêlés, Iron Man lança une série de films et imprégna le cinéma de films de super-héros avec une touche Marvel inimitable et au succès considérable.

Dommage que ses suites, Iron Man 2 et Iron Man 3, n’aient pas été du même niveau…

A lire aussi : Index critiques films/séries – Liste des films de super-héros

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :