Book-of-death-bliss-valiant-comics

Les lecteurs assidus de ce blog (il y en a ?) savent que j’ai déjà fait de nombreuses incursions dans l’univers Valiant, d’abord à l’époque où Panini en avait assuré la diffusion, puis depuis sa reprise par Bliss Comics. J’ai ainsi lu Harbinger, Shadowman, Archer & Armstrong, X-O Manowar et plus récemment The ValiantNinjakDivinity et Bloodshot.

Book of Death est une mini-série qui reprend la plupart de ces personnages mais fait en sorte qu’on ne soit pas obligé de les connaître pour pouvoir lire l’histoire. Evidemment, les lecteurs appréciant ces héros les retrouveront avec plus de plaisir et saisiront mieux certaines allusions, mais ce n’est pas une obligation. De plus, les personnages-phares de l’éditeur, moins nombreux que chez Marvel et DC (ce qui est parfois un peu reposant) ont chacun droit à un one-shot qui nous montre leur futur et leur… mort. Exit donc Bloddshot, X-O Manowar, Ninjak ou Harbinger, dans des conditions très différentes les unes des autres, et pas toujours sous les coups des super-vilains ou de belliqueux aliens !

Book-of-death-valiant-comicsBook of Death raconte surtout l’histoire d’une géomancienne, Tama, venue du futur avec un livre de prophéties, et qui est protégée par Gilad, le Guerrier Éternel. Lequel protège les géomanciens depuis des millénaires. Le problème est que partout où ils passent, la nature devient folle et commet un carnage sur les humains. La super-équipe Unity est donc envoyée sur place pour régler le problème mais se prend une pâtée monstrueuse face à Gilad. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spolier mais il y a bien sûr une force maléfique derrière tout cela, le tout étant d’empêcher les prophéties de se réaliser – si c’est encore possible. Et de sauver la Terre, tant qu’à faire !

Les quatre récits liés se concentrent chacun sur un personnage. On découvrira donc l’avenir de Bloodshot, Ninjak, Harbinger et X-O Manowar dans des histoires auto-contenues qui permettent à la fois d’appréhender le personnage et d’en découvrir les pouvoirs et surtout un futur (possible ?).

Book-of-death-1-valiant-comicsCôté équipe créative, c’est Robert Venditti qui a écrit l’histoire principale, laquelle est dessinée par Robert Gill et Doug Braithwaite de façon assez classique, mais efficace. Les one-shots sont signés par leurs scénaristes habituels respectifs (ce qui diffère à mon avis des autres maisons de comics et permet de mieux coller au personnage) tels Jeff Lemire pour Bloodshot, Robert Venditti à nouveau pour X-O Manowar, Matt Kindt pour Ninjak et Joshua Dysart pour Harbinger. Les dessins me semblent aussi être des artistes habituels (Doug Braithwaite, Trevor Hairsine, Clayton Henry…) et sont de bonne qualité sauf pour Harbinger sur lequel j’ai eu un peu de mal avec ceux de Kano.

A noter en fin d’ouvrage une bonne partie de bonus avec un webcomic qui fit office de numéro 0, des crayonnés encrés ou non, des pages non colorisées, des recherches graphiques sur les personnages, des couvertures alternatives… bref un bon gros pavé de plus de 300 pages qui présente aussi l’avantage de pouvoir être un bon point d’entrée dans cet univers.

Une belle édition soignée (avec hélas juste une faute d’orthographe dans le sommaire) et une histoire classique mais intéressante, de même que le fait de découvrir le futur et la mort des plus grands héros Valiant.

Finissons par signaler que Gilad le Guerrier Éternel sera bientôt à l’honneur avec la publication en un tome de près de 400 pages des 14 épisodes de sa série récente, signée Robert Venditti à nouveau, en juin 2017. A voir ici en attendant mon article qui est maintenant en ligne

Commander Book of Death (Valiant/Bliss Comics)

Publicités