Astro City – volume 1 : Life in the Big City

astro-city-volume-1-1-6

Enfin, je commence la lecture de la série Astro City créée par Kurt Busiek et Brett Anderson, un univers original de super-héros indépendant de ceux de Marvel et DC Comics (même si les héros ont de nombreuses similitudes, j’y reviendrai). Une série commencée en 1996 aux USA chez Image et publiée en V.F. en 1999 par Semic, mais non poursuivie ensuite. Direction donc la V.O. … Les 6 premiers épisodes collectés dans ce volume se lisent individuellement et racontent chacun une histoire auto-contenue mettant en scène un habitant, héros ou pas, d’Astro City.

Dans le premier, c’est Samaritan qui est à l’honneur. Cet équivalent de Superman passe de crime en catastrophe sans interruption et nous fait suivre sa journée très chargée, y compris ses réunions avec la Honor Guard, mélange de Justice League et d’Avengers. Pas de répit non plus dans son travail de journaliste, il n’y a guère que la nuit qu’il s’évade en rêvant… qu’il vole. Un récit touchant.

Puis c’est un éditeur du journal local qui raconte ses débuts, alors qu’en 1959, il assistait à un combat entre un groupe de héros et les forces du mal. Et ce qu’il pu en raconter, ou pas ! Amusant.

L’épisode 3 voit un truand découvrir l’identité secrète de Jack-in-the-box, un espèce de clown acrobate qui rappelle Daredevil et Spider-Man. Mais qu’en faire ? La vendre, l’exploiter ? On s’amuse beaucoup des peurs du voleur encombré par un secret trop gros pour lui.

astro city 4Puis on découvre la vie dans le quartier de Shadow Hill, protégé des montres par the Hanged Man, un pendu gigantesque qui flotte au dessus des rues (charmant !). Mais vivre au Centre Ville comporte-t-il moins de risques ? Et peut-on vraiment s’y intégrer ? Un épisode qui fait réfléchir et aborde indirectement la question de l’intégration et des racines.

Dans l’épisode 5, un alien sous couverture évalue les hommes afin de décider si sa race doit les attaquer ! Quel pitoyable représentant que Crackerjack, une sorte d’Errol Flynn frimeur et qui gagne plus par chance que par talent ! Et pourtant, il fait le bien, mais est-ce suffisant pour faire une généralité de son espèce ? On se croirait un peu dans un épisode de The Twilight Zone

Enfin, Samaritan et Winged Victory (qui rappelle Wonder Woman) ont une soirée tranquille en tête à tête pour se connaître un peu mieux, tandis que leurs coéquipiers affrontent à leur place les multiples menaces. Difficile cependant d’échapper à sa vocation de justicier, et de sortir en civil tout en confrontant sa façon de défendre les autres. Un épisode doux-amer, avec un peu d’espoir en conclusion…

astro-city-v1-4-anderson

Écrites par Kurt Busiek et dessinées par Brett Anderson, au dessin classique (qui ne fait pas d’étincelles mais rend une copie correcte), ces épisodes à lire indépendamment permette de commencer à connaître Astro City, et de découvrir ses héros en s’amusant à retrouver les allusions à Marvel et DC Comics. Mais aussi de poser quelques questions intéressantes, sur leur vie privée, leurs aspirations, et aussi de découvrir les simples habitants de la ville, confrontés à des êtres surpuissants en grand nombre. On se régale aussi des couvertures d’Alex Ross, bien sûr. Très recommandable.

La dernière édition de ce volume date de 2011 chez DC Comics.

Acheter en V.O.

Publicités

Un commentaire sur “Astro City – volume 1 : Life in the Big City

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :