x-men apocalypse affiche film

Mon avis sur le film X-Men Apocalypse réalisé par Bryan Singer

Peu motivé par les X-Men au cinéma (et plus généralement par la façon qu’a la Fox de traiter les super-héros), j’ai tranquillement attendu la sortie du film en vidéo pour le regarder en Blu-ray. Attention cet article contient des spoilers.

Après le reboot de l’univers cinématographique des X-Men dans X-Men Days of Future Past (2014), Apocalypse se situe principalement en 1980 dans une trame temporelle autre que celle de la première trilogie. On poursuit avec les acteurs ayant démarré dans X-Men Le Commencement (2011) mais on oublie donc Patrick Stewart et Ian McKellen, et on découvre de nouveaux acteurs pour jouer Cyclops, Jean Grey, Storm (Ororo/Tornade), Angel ou encore Nightcrawler (Diablo).

x-men-apocalypse-tornade-psylocke.jpgLe film commence loin dans le passé, en Egypte, avec une quasi-divinité, En Sabah Nur. Celui-ci est victime d’une trahison qui l’emprisonne pendant des siècles jusqu’à notre époque. Enfin, presque, puisque l’action se situe donc dans les années 80, soit 10 ans après les événements de DOFP. Le film est d’ailleurs ponctué de détails amusants pour ceux qui ont connu cette époque sans internet ni téléphone portable (si, si, ça a existé, je le sais, j’y étais).

En Sabah Nur, le mutant vite renommé Apocalypse, a acquis au cours de son existence de nombreux pouvoirs, ce qui lui donne un ensemble de capacités le rendant surpuissant. Dans le film, il n’est pas cependant pas vraiment impressionnant, et les gros plans ne lui rendent pas justice, pas plus qu’à son costume, plutôt cheap. On est loin de la bête de guerre des comics ! J’ai aussi un sentiment assez mitigé envers ses Cavaliers: une nouvelle et jeune version de Tornade, un jeune (Arch)Angel, une nouvelle venue d’on ne sait où, Psylocke, et enfin Magneto. Celui-ci se retrouve une fois de plus du côté du mal, après avoir vu sa famille décimée suite à la révélation de ses pouvoirs (dans un ensemble de scènes peu crédibles).

mystique film x-men apocalypse

Côté X-Men, le bilan n’est guère plus flatteur. Jennifer Lawrence est certes bankable mais j’ai toujours du mal à retrouver Mystique comme chef des X-Men, Vif-Argent est certes rapide mais un peu demeuré (on a encore droit à une scène au ralenti mais qui manque cruellement du génie de celle du film précédent), Sophie Turner (Game of Thrones) joue une Jean Grey manquant cruellement de charisme (rendez-nous Famke Janssen !), le maquillage et les acrobaties du Fauve confinent au ridicule, Diablo m’a souvent évoqué Michael Jackson (sic), Cyclops est transparent et même Hugh Jackman se contente d’une apparition (dans uns scène adaptée du comics Arme X). Devant cette catastrophe, Xavier finira par en perdre ses cheveux de manière aussi ridicule que l’est le reste du film !

nouveaux X-Men Apocalypse

Un scénario famélique (Apocalypse veut détruire la Terre parce qu’il est méchant, et puis voilà !), des acteurs manquant de caractère, une bouillie d’effets spéciaux pour tenter de combler les manques, X-Men Apocalyse dessert une fois de plus la franchise et on en vient (presque) à regretter la première trilogie. Le film n’est pas un ratage complet, certaines choses sont regardables mais franchement, le tout manque d’ampleur et ne rend pas hommage à ce vilain de premier plan qui hante les comics.

Et pour aller jusqu’au bout, j’ai même trouvé que le bêtisier du film n’était pas frôle. Si ça ce n’est pas un signe qu’il serait temps que la Fox (et Bryan Singer) laissent les X-Men tranquilles, alors…

Advertisements