Justice League DC Comics

Mes lectures et avis comics de septembre 2016

Un mois un peu spécial puisque j’ai profité d’une petite accalmie dans les sorties qui m’intéressaient pour me mettre à jour sur les revues mensuelles. J’avais en effet plus d’un an de retard sur les magazines Justice League !

Justice League Saga #22-28

Justice League United Annual #1 + #6-10

Un cross over avec la série Legion of Super Heroes aussi long que peu inspiré, malgré Jeff Lemire au scénario. The Infinitus Saga est donc une saga cosmique plutôt décevante.

Justice League #36-40

On notera surtout l’arrivée de Lex Luthor dans la Justice League, confrontée au virus Amazo qui donne des pouvoirs aux simples humains. Une saga correcte à retrouver en librairie dans Justice League tome 8 (à commander ici).

Flash #36-40

Flash est perdu dans la zone sauvage (sic) de la force véloce et remplacé par un Barry Allen du futur. J’avoue que j’ai l’impression que Flash tourne en rond (re-sic) autour de cette force véloce et de ses doubles maléfiques, j’aimerai un peu plus d’originalité.

Wonder Woman #36-40 + Annual #1

L’arrivée du couple Finch sur la série ne lui fait pas du bien, entre scénario basique qui oublie ce qui faisait l’intérêt et l’originalité récents de Wonder Woman et dessins peu soignés (problèmes de proportions, visage différent d’une case à l’autre, pourtant j’aime assez Finch d’habitude). Mieux vaut relire le run précédent !
Un massacre à retrouver (ou pas) en librairie : Wonder Woman, Déesse de la guerre tome 1

Green Arrow #35-40

Nouvelle équipe créative et descente aux enfers pour le justicier qui plonge dans le sillage de la série TV (avec l’arrivée des personnages de celle-ci, comme Diggle et Felicity) et dans le néant.

Justice League Dark Annual #2 + #35-40

Dessins affligeants, scénario tarabiscoté, il était temps d’arrêter cette série. D’ailleurs, elle quitte le magazine sans mention de la part de l’éditeur…

Justice League Univers #1-7 + Hors-Série #2

Passons aux premiers numéros de la revue qui remplace la précédente mais en reprend quasiment le même sommaire (ah, les lois du marketing…).

justice-league-tomes-9-10

Justice League #41-47

La Guerre de Darkseid : on revient aux fondamentaux, et aux tous premiers numéros de la série pour confronter l’équipe à Darkseid. Mais les développements vont être différents et changer radicalement (mais pour combien de temps ?) les personnages. A noter le Hors-Série qui complète largement la saga en s’intéressant à chaque fois à un membre de la Justice League.

Une longue histoire reprise en deux tomes de librairie : commander tome 9tome 10

Green Arrow #41-47

Un scénario inintéressant, des dessins peu inspirés, plus de liens avec les épisodes précédents, Arrow coule complètement.

Flash #41-47

Le retour de Zoom ! Encore un méchant porteur de la force véloce, encore un méchant qui manipule le temps, mais il a cette fois une équipe pour l’aider (bien qu’il n’en ait pas besoin !). Que disais-je plus haut sur le manque d’originalité de la série Flash ?

Wonder Woman #41-47

Les Finch abandonnent définitivement l’héritage d’Azzarello (et massacrent une bonne partie de la légende de Wondie) dans un combat mollasson contre Donna Troy où Wondie n’arrive jamais à être super-héroïne ni Déesse de la Guerre (ni même amazone, soyons logiques).
Pour les masos, commander Wonder Woman, Déesse de la guerre tome 2

Justice League of America #1-6

Brian Hitch remonte le niveau du magazine en s’appropriant le scénario et les dessins de Justice League of America, avec l’arrivée du dieu kryptonien Rao sur Terre. Tous les problèmes sont résolues, les maladies guéries par ce dieu idolâtré par Superman. Mais bien sûr, la réalité est plus sombre. A défaut d’être très original, c’est très plaisant à regarder.

A lire en TPB version anglaise en mars 2017…

Lire aussi : index des avis BD/Comics du blog – Autres bilans mensuels

Publicités