black vortex marvel vortex noir Mon avis sur le Vortex Noir, crossover entre les séries All-New X-Men et Guardians of the Galaxy

The Black Vortex, en V.O., est un event ou crossover entre plusieurs séries (plus ou moins cosmiques) de l’univers Marvel, qui a été publié aux USA entre février et avril 2015, et en France fin 2015. Il se situe donc avant les événements de Secret Wars.

Ordre de lecture

Prologue (optionnel) : Legendary Star-Lord #4-8

  1. Guardians of the Galaxy & X-Men: The Black Vortex Alpha #1
  2. Guardians of the Galaxy #24
  3. Legendary Star-Lord #9
  4. All New X-Men #38
  5. All New X-Men #39
  6. Guardians Team-Up #3
  7. Guardians of the Galaxy #25
  8. Nova #28
  9. Legendary Star-Lord #10
  10. Cyclops #12
  11. Captain Marvel #14
  12. Legendary Star-Lord #11
  13. Guardians of the Galaxy & X-Men: The Black Vortex Omega #1

Le Vortex Noir comprend un prologue dans la série Legendary Star-Lord, qui est optionnel mais que je conseille quand même puisqu’il évoque les prémisses de l’évènement principal et s’attarde sur le lien amoureux et tumultueux entre Peter Quill des Guardians of the Galaxy et Kitty Pryde des X-Men.

Après avoir combattu Thanos, Star-Lord découvre qu’un artefact, le Black Vortex, est convoité par le chef d’une bande de meurtriers, Mister Knife, qui n’est autre que son père, J-Son, l’ancien empereur de Spartax. Kitty Pryde, professeur en charge des All-New X-Men, arrive à son secours. Les deux héros volent le Black Vortex, et demandent de l’aide aux Guardians of the Galaxy et aux All-New X-Men (qui se connaissent depuis le Procès de Jean Grey) pour les protéger des troupes de J-Son, allié à Thane, le fils de Thanos. Mais les Slaughter Lords (Saigneurs en V.F.), ont vu leurs pouvoirs augmentés par l’artefact créé par un Céleste…

Evénement principal

L’histoire tourne donc autour de la possession du Black Vortex, convoité par Mister Knife qui veut l’utiliser pour une vengeance à l’échelle cosmique, et les super-héros qui veulent préserver la galaxie. Mais pour défendre celle-ci face aux super-vilains qui se sont servis de l’artefact afin de se doter de capacités supérieures, il faudra aussi utiliser celui-ci pour obtenir des pouvoirs augmentés, que ce soit volontairement (Gamora, Angel) ou pas (Beast). Le Vortex Noir exerce en effet un attrait venimeux et tentateur auquel tout le monde ne résiste pas.

Black Vortex OmegaL’utiliser ou pas, deux conceptions qui opposent les amoureux Star-Lord et Kitty Pryde, et sera le fil conducteur de ce (trop) long event supervisé par Brian M. Bendis. Le pouvoir corrompt, et le pouvoir absolu corrompt absolument, c’est ce qu’on peut résumer, encore aurait-il fallu que Marvel ne fasse pas durer l’histoire sur 13 épisodes. Peut-être est-ce parce qu’il y a pléthore de personnages cosmiques à caser, outre les GotG et les X-Men, et en un sens c’est rassurant pour l’avenir de la branche cosmique, bien peu représenté il y a quelques temps : Nova, Ronan l’Accusateur, Cyclops et son père Corsair, Captain Marvel… mais le souci est d’avoir voulu faire un crossover qui impacte toutes les séries régulières, ce qui le fait durer bien trop longtemps par rapport au pitch de départ. Et alterne les bonnes histoires, bien dessinées, avec des épisodes passables et qui piquent un peu les yeux.

Il y a pourtant des moments importants pour l’histoire de l’univers cosmique : la destruction de Hala, le siège de l’empire Kree, ou Spartax envahie par les broods, mais ils sont contre-balancés par du grand n’importe quoi. Un artefact mystérieux dont on ne connaîtra pas vraiment l’utilité réelle voulue par son concepteur, une doyenne de l’univers qui le recherche depuis 12 milliards d’années (sic), des héros et vilains changés par des pouvoirs cosmiques, sans forcément de logique et qui les conservent – ou pas – au terme de l’event, bref le Vortex Noir est un crossover un peu bancal et qui aurait dû être fourni sous forme de mini-série auto-contenue. A voir maintenant comment les séries seront impactées par ces nouveaux pouvoirs cosmiques en pagaille, et par la décision d’unir les destinées d’une Kitty Pryde surpuissante (re-sic) avec Peter Quill… sans parler de Secret Wars qui peut changer largement les choses…

A lire aussi : Chronologie Marvel Comics

Commander : The Black Vortex (V.O.) – Le Vortex Noir (V.F.)

Publicités