Civil War

civil war marvel comicsDétail des tomes de la saga Civil War, compilés en édition Marvel Deluxe chez Panini Comics

Civil War a été l’événement comics des années 2006-2007 chez Marvel, et a impacté durablement les séries des super-héros, tout en marquant les esprits des lecteurs. Il y a eu énormément de comics touchés, et devant la popularité de l’évent, même des années après, Panini Comics a édité plusieurs volumes de la collection Marvel Deluxe pour republier ce qui l’avait été à l’époque dans les magazines sortis en kiosque. Je vous propose un passage en revue de tous les tomes, pour avoir une idée de ce qui est intéressant à lire et de ce qui est dispensable.

Rappelons que Civil War est le terme que les américains utilisent pour parler de leur fratricide Guerre de Sécession et que cet event Marvel a servi de base au scénario du troisième film Captain America en 2016.

Cet article comprend des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les comics concernés mais près de 10 ans après leur parution initiale, je pense qu’on peut les dévoiler sans trop de conséquences !

 

Civil War : Prélude

civil-war-tome-0-preludeCe « tome 0 » se place un peu en amont de l’événement principal et compile plusieurs récits différents.

Travaillant avec Tony Stark, dont il devient le bras droit, Peter Parker bénéficie d’un nouveau costume (il marquera l’histoire sous le nom d’Iron Spider !) pour son alter ego Spider-Man. Tandis que la loi sur le recensement des super-héros se précise, face aux nombreux dégâts causés par ceux-ci et à cause de la mauvaise image publique qu’ils ont acquis : voir notamment Avengers Disassembled après l’attaque de la Maison des Vengeurs par laSorcière Rouge, la Guerre Secrète de Nick Fury, ou les dégâts causés par Hulk qui conduisirent à l’exiler sur Planète Hulk.

On y découvre aussi les origines du groupe des Illuminati, la super-équipe qui, à défaut de fédérer tous les super-humains après la guerre Kree-Skrulls, les dirige dans l’ombre. Un récit qui est également un prologue à Planète Hulk.

Les Fantastic Four affrontent Fatalis qui veut récupérer le marteau de Thor, tombé à Terre pendant le Ragnarok qui a vu mourir les dieux asgardiens. Deux épisodes qui ont cependant un lien assez lointain avec Civil War, Thor étant mort à l’époque (ce qui ne veut pas dire qu’il sera absent….

Puis suivent 6 épisodes de la mini-série des New Warriors, au dessin très cartoon dû à Scottie Young. Un peu du remplissage car cela sert de prologue à la mini-série principale de Civil War qui sera dans le tome suivant, avec les aventures burlesques des jeunes super-héros stars d’une émission de télé-réalité. Mais ce n’est pas génial et reste assez dispensable.

Au final, un sentiment mitigé après la lecture de ce tome qui vaut surtout par les épisodes liés à Spider-Man, lesquels permettent de mieux comprendre l’état d’esprit de Peter Parker, fidèle à la figure paternelle que constitue pour lui Tony Stark tout en cherchant à protéger sa famille (il est alors marié à Mary-Jane, et sa tante May est très proche du couple). Les origines des Illuminati sont aussi intéressantes vu le rôle occulte joué par ce groupe, y compris plus tard dans les events majeurs de Marvel.

Contient les épisodes : Amazing Spiderman #529 à 531 – New Avengers Illuminati – Fantastic Four #536 et 537 – New Warriors (Vol.3) #1 à 6

Civil War – Tome 1 : Guerre Civile

civil war tome 1 panini marvelSuite à un combat entre les New Warriors et une équipe de super-vilains (dont Nitro), la petite ville de Stamford est dévastée et il y a des centaines de victimes. Le gouvernement américain décide de voter une loi qui impose aux êtres possédant des super-pouvoirs de s’enregistrer, avec leur véritable identité. C’est le S.R.A. (Superhuman Registration Act). Le but de cette loi: obliger chaque possesseur de pouvoirs à être reconnu par l’état, entraîné voire salarié par celui-ci, tout en obéissant à ses consignes et à celles du S.H.I.E.L.D. Les réfractaires seront déclarés hors-la-loi, arrêtés et emprisonnés dans un immense complexe bâti dans la Zone Négative.

Deux camps s’opposent alors: ceux qui sont pour, avec à leur tête Tony Stark/Iron Man, Red Richards (des Fantastic Four), Spider-Man (qui va se démasquer devant la presse), Hank Pym (Pourpoint Jaune, l’Homme-Fourmi), Miss Marvel… Dans le camp opposé, les rebelles menés par Captain America, avec Luke Cage, Dr Strange, Wolverine, Spider-Woman…

Les Vengeurs se divisent, une équipe officielle menée par Iron Man et Miss Marvel devient les Puissants Vengeurs (Mighty Avengers), l’équipe rebelle de Cap’ et Luke Cage devient les Vengeurs Secrets (Secret Avengers). Les Thunderbolts, décimés, accueillent des super-vilains, et les Vengeurs de l’Initiative voient le jour: une équipe de super-héros pour chaque état des USA. 

Au cours d’un combat fratricide, Goliath (Bill Foster) est tué par Thor, qui s’avère en fait être un clone fabriqué par Richards et Pym à partir d’ADN du dieu récupéré des années auparavant par Stark. La guerre se termine par la reddition de Captain America, sur le point de gagner face à Iron Man, mais démoralisé par les dégâts causés lors des combats.

Ce premier tome comprend la mini-série principale et est donc indispensable, avec un scénario solide de Mark Millar et de superbes dessins de Steve McNiven, puis des épisodes de la série New Avengers, avec l’arc Disassembled qui s’intéresse au sort individuel des héros de l’équipe de Captain America et qui sont plus dispensables.

Contient les épisodes : Civil War #1 à 7 – New Avengers #21 à 25

Civil War – Tome 2 : Vendetta

On retrouve Spider-Man dans la suite directe des épisodes du tome 0, avec les coulisses de ce que trame Iron Man. Peter Parker, en proie aux doutes, rallie d’abord le camp de son mentor, dévoile son identité secrète puis se ravise peu à peu. Le recensement fait des victimes, Spidey affronte Captain America, l’un de ses modèles, il visite la prison des super-êtres dans la zone négative, et décide finalement de rejoindre la rébellion et de quitter le camp de Stark. Sa famille est mise en danger par la révélation de son identité secrète et par sa fuite précipitée après une explication musclée avec Iron Man. Ces épisodes ouvriront d’ailleurs une époque controversée de la vie du Tisseur (pacte avec Méphisto, annulation magique de son mariage pour sauver May…).

Wolverine est scandalisé par le drame de Standford et se livre à une vendetta en partant sur les traces de Nitro, malgré les ordres des X-Men et de Stark. Une piste qui va l’amener à croiser des atlantes, affronter Namor bien décidé à venger sa cousine morte lors de l’explosion funeste, et surtout découvrir une machination occulte. Car en effet, une société profite des dégâts liés aux combats entre super-héros et a aidé Nitro à devenir aussi puissant. Au dessin, il faut cependant aimer le trait caricatural de Humberto Ramos.

 Un bon tome qui approfondit les conséquences de Civil War, et qui vaut surtout pour les épisodes d’un Spider-Man en proie au doute, et qui découvre peu à peu les facettes complexes et les capacités de manipulation de Tony Stark.

Contient les épisodes : Amazing Spiderman N°532 à 538 – Wolverine (Vol.3) N°42 à 48

Civil War – Tome 3 : La Mort de Captain America

Ce tome comprend plusieurs récits ou fragments de séries consacrés à Captain America. Tout d’abord, un one-shot qui voit se rejoindre les deux adversaires principaux, et évoquer leur passé dans un manoir des Vengeurs en ruines. Evidemment, leurs positions restent incompatibles et ils se séparent sans avoir changé d’avis.

A la fin de la mini-série principale, effondré par les dégâts causés lors des combats fratricides, Captain America s’est rendu. Et alors qu’il va être jugé, il est abattu ! Certes, Crossbones était partiellement coupable, mais c’est surtout une manipulation de Crâne Rouge qui a finalement réussi à atteindre son ennemi juré. Des épisodes un peu ardus si l’on n’a pas un peu de connaissances du héros et de sa série de l’époque, mâtinée d’espionnage car signée Ed Brubaker et Steve Epting.

Suivent cinq épisodes écrits par Jeff Loeb et qui explorent les conséquences de la mort du héros sur ses anciens co-équipiers. Entre déni, émotion refoulée, colère, acceptation, la palette d’émotions est large et même Tony Stark se montre ému, comme dépassé par les machinations qu’il a largement contribué à mettre en oeuvre. Le tome se termine par un vibrant hommage au héros, par les funérailles et par son enterrement.

Un bon volume qui remet Captain America dans le contexte de sa série et se focalise sur sa disparition, fruit d’un complot monté patiemment par son ennemi juré.

Contient les épisodes : Captain America/Iron Man : Rubicon – Captain America (vol.3) N°22-25 – Fallen Son : The Death Of Captain America

Civil War – Tome 4 : Journal de Guerre

civil war journal de guerreExit les héros et place aux humains ! Ce tome comprend plusieurs mini-séries qui complètent Civil War en en dévoilant les coulisses. Dans Embedded, les journalistes Ben Urich et Sally Frost enquêtent sur Tony Stark et sa société, florissante pendant ces temps de crise. De là à penser que Stark a orchestré cette guerre civile pour gagner un maximum d’argent et s’élever au sein du pouvoir politique… Un récit intéressant sur un scénario plutôt solide de Paul Jenkins malgré des dessins assez classiques de Ramon Bachs.

Dans The Accused, le héros malgré lui est Speedball, survivant de Stamford et rejeté par tous. Les super-humains critiquent son manque de maturité, les autorités le tiennent responsables et même ses parents le rejettent. Son avocate, Miss Hulk, le défend à contre-coeur. Un récit où l’on ressent bien l’état dépressif de Speedball et qui le transformera peu à peu en Penance, alter ego lui permettant d’expier son crime en souffrant le martyre.

Enfin, Cellule Dormante s’intéresse aux atlantes qui ont infiltré les USA et sont attaqués par le Bouffon Vert et son alter ego Norman Osborn, pourtant censé être en prison, tandis que Wonder Man, manipulé par le gouvernement, est présent en témoin et même en victime. Une mini-série un peu nébuleuse et guère passionnante. Namor sera impliqué dans Civil War pour plusieurs raisons, et son royaume n’est alors pas loin d’une guerre avec les USA, déjà bien occupés à se déchirer.

Un tome qui explore les coulisses de Civil War, avec notamment deux mini-séries intéressantes.

Contient les épisodes : Embedded #1 à 11 – The Accused #1 à 10 – Sleeper Cell #1 à 7

Civil War – Tome 5 : Choisir son camp

marvel civil war tome 5Peu présentes pendant Civil War, les X-Men ont été maltraités pendant House of M, décimés et ne sont plus que 198, parqués sous la surveillance de Sentinelles. Mais certains d’entre eux, les francs-tireurs Domino et Shatterstar du groupe X-Force, organisent une évasion pour pouvoir vivre cachés, mais libres. Celle-ci va mal se finir, avec le siège du refuge qu’ils avaient déniché, qui contient en plus des armes et va s’auto-détruire. Les premiers X-Men, partis à leur rescousse, vont trouver sur leur chemin Bishop, qui a rejoint le camp d’Iron Man, mais un général tente de monter les groupes en présence les uns contre les autres. Un récit très moyen qui n’a pas grand intérêt, avec des héros caricaturaux.

Autre mini-série dispensable, celle qui réunit les Young Avengers et les Runaways. assez inabordable si l’on a pas lu les aventures de ce dernier groupe, elle montre les tentatives de ces jeunes pour rester en dehors du conflit, tandis que les Young Avengers essaient de les protéger et de les amener dans le camp des rebelles de Captain America. Sans intérêt, scénario comme dessin sont très brouillons, donc à réserver aux fans de ces équipes (et encore !).

Puis plusieurs one-shots de quelques pages nous dépeignent les camps choisis par des héros ou vilains plus ou moins secondaires tels Venom, Ant-Man, U.S.Agent, Howard le canard (sic), Iron Fist, Captain Marvel et Sentry. Là encore, un remplissage à réserver aux fans et aux complétistes.

Enfin, The Initiative revient sur la création de nouveaux Thunderbolts avec une équipe de super-vilains maquillés et asservis au SHIELD, tandis que Tony Stark réfléchit à la création de nouveaux Avengers. Un peu brouillon et trop court.

Contient les épisodes : Civil War : X-Men #1 à 4 – Civil War : Young Avengers & Runaways #1 à 4- Civil War : Choosing Sides #1 – Civil War : The Return #1 – Civil War : The Initiative #1

Civil War – Tome 6 : Comment J’ai Gagné la Guerre

civil war tome 6Place dans ce dernier tome aux répercutions de Civil War sur les Fantastic Four. Tandis que Reed Richards oeuvre aux côtés de Stark, et pas qu’un peu (entre la prison de la Zone Négative aux allures de camp de concentration et le clone meurtrier de Thor), Jane décide de soutenir le camp des rebelles. Au chevet de Johnny, blessé par des humains, Ben s’interroge et décide finalement, après une embuscade à New York derrière laquelle se trouvent de vieux ennemis, de… ne pas choisir. Il s’exile en France (enfin, une France caricaturale vue par les américains^^) et de retrouver un semblant de normalité, avec des aventures qui ressemblent un peu à celles de l’Age d’Or des FF. Plusieurs épisodes qui reviennent aussi sur la séparation des époux Rchards, et sur la vraie raison du choix de Mr Fantastic, qui a calculé ce que Stark avait pressenti si la loi sur le S.R.A. n’était pas passée.

Iron Man, justement, en proie aux doutes quant à ce qu’il a déclenché, consulte ses amis et doit gérer un complot qui met Happy Hogan hors course. Deux épisodes guère passionnants et un peu décousus.

Le Punisher lui, évolue en marge de Civil War et a rejoint le camp de Captain America malgré les réticences de celui-ci et de ses alliés. Les méthodes expéditives de Castle ne plaisent pas et ce récit embrouillé et bien peu intéressant, censé en dire plus que la mini-série principale, ne sont guère convaincants.

Enfin, le tome se termine par un dernier épisode des FF qui sert d’épilogue à l’event principal, du point de vue de l’équipe, avec une réconciliation difficile entre les époux Richards tandis que le récit revient sur la carrière du groupe. Il faut dire que celui-ci tente de fêter les 45 ans du groupe mais l’anniversaire tombant pile à la fin de CW, le mélange des genres est assez malvenu.

Un dernier tome qui vaut surtout pour les Fantastic Four et approfondit les liens distendus dans l’équipe, à réserver aux fans de la super-famille et aux complétistes.

Contient les épisodes : Fantastic Four #538 à 543 – Iron Man (Vol. 4) #13 et 14 – Punisher War Journal (Vol. 2) #1 à 3 

Et ensuite ?

Vous pouvez retrouver par ici ma chronologie Marvel Comics sur cet article, et à la suite de Civil War, se déroula Secret Invasion !

A noter que deux éditions coexistent chez Panini Comics : l’ancienne version avec jaquette, telle que j’ai fini par la compléter patiemment, et la plus récente sans jaquette telle que l’éditeur publie maintenant ses Marvel Deluxe. A vous de voir ce que vous préférez et ce que vous pouvez encore trouver comme disponibilités !

panini marvel civil war

Acheter les tomes de Civil War chez Amazon

Civil War est retrouver aussi dans la gamme Marvel Events, avec un tome unique qui regroupe les épisodes US Civil War (2007) 1-7, Captain America (2005) 25, Civil War : The Confession 1, Civil War : Choosing Sides 1 extraits des albums MARVEL DELUXE : CIVIL WAR 1, 3 et 5.

Commander sur Amazon

marvel event civil war panini comics

Publicités

12 commentaires sur “Civil War

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour toutes ces infos. Je constate que plus j’essaye de comprendre quelque chose aux comics, plus je trouve ça tellement compliqué que ça ne me donne pas envie d’essayer plus loin (j’ai lu secret war, au singulier, c’est tout). ce qui est somme toute logique pour des sagas construites en épisodes depuis quoi, cinquante, soixante ans ? bref je regrette que ce soit un univers un peu abscon et complexe, je suis sûr qu’à suivre au fur et à mesure c’est passionnant. ça se voit aussi avec agent of shield mais jvais en parler sur ton sujet dédié 🙂
    En tout cas je ne me plaindrais plus de trouver les films marvel trop complexe lol bref, peut tu me confirmer « Crossbones » que tu cites c’est Le soldat de l’hiver ?

    J'aime

    1. Salut, la continuité est à la fois une bonne chose pour les lecteurs réguliers et une difficulté pour les nouveaux, d’où les reboots ou relaunchs réguliers des deux éditeurs principaux, Marvel et DC. Le dernier en date chez Marvel est la période All-New All-Different qui va démarrer en kiosque en France au mois de juin 2016, ça peut être une porte d’entrée.
      Pour Crossbones, c’est un assassin qui n’a rien à voir avec Le Soldat de l’Hiver, ni dans les comics ni dans les films.

      J'aime

  2. Bonjour
    Je viens d’acheter le premier tome civil war et je commence à peine l’univers marvel.
    les séries New avengers 21 à 25 sont ceux de Hickman? J’avais compris que les séries Avengers/New avengers se passent après Civil War.
    Et si je comprends bien je peux passer du tome 1 de civil war à secret invasionn directement pour la trame principale.

    Désolé mais je suis totalement débutant
    MLerci d’avance

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :