bprd-hellboy-lowMes lectures et avis comics de mars 2016

Ce mois-ci, place à la diversité tandis que j’ai laissé de côté Marvel et (quasiment) DC pour écluser ma PAL et explorer d’autres lectures moins balisées !

BPRD Origines – volume 1 (1946/1947)

Une BD qui nous replonge aux origines du B.P.R.D., avec deux histoires mettant en vedette le Professeur Buttenholm sur les traces des expériences occultes des nazis, dans le Berlin d’après-guerre, en 1946. Il va lui falloir composer avec les russes, eux aussi à l’affût du pouvoir perdu, et se heurter à des créatures maléfiques. Le second récit se situe en 1947 en France et met en avant une petite équipe d’anciens militaires face à des vampires hantant un château et invoquant une force ancienne.
Deux longs récits de 5 épisodes écrits par Joshua Dysart et supervisés par Mike Mignola himself au scénario, dessinés par Paul Azaceta, Fabio Moon et Gabriel Ba. Un tome empli de vampires, de singes cyborg et autres bestioles typiques de Mignola, tandis que Hellboy, encore enfant, n’est présent qu’en filigrane. C’est très bon et amusant, cynique, bien dessiné, que du bonheur ! VF – Delcourt

Hellboy et BPRD – tome 1 : 1952

En 1952, Hellboy a 18 ans et il est temps pour lui d’aider ses camarades du B.P.R.D. à éliminer les menaces ésotériques sur lesquelles ils enquêtent. Direction le Brésil avec un château pas si désert que ça, et des créatures sanguinaires. Déjà, en filigrane, la menace potentielle de Hellboy, à laquelle Buttenholm ne veut pas croire… Un scénario de John Arcudi et Mike Mignola, au dessin Alex Maleev s’adapte bien au Mignolaverse, donc c’est une bonne série pour découvrir les premiers pas de Hellboy sur le terrain ! VF – Delcourt

Low – tome 1

Nouvelle série que cette épopée sous-marine après que la Terre soit devenue inhabitable. L’humanité s’est réfugiée sous les mers en attente du retour de sondes parties dans l’espace chercher une nouvelle planète habitable. Un récit de SF qui lorgne aussi vers la fantasy avec pirates et combats de gladiateurs ! Le scénario de Rick Remender prêche l’optimisme (un peu lourdement, à force) et les dessins de Greg Tocchini qsont intéressants  mais perdent hélas en lisibilité au cours des combats, la faute à un manque de précision et à un découpage des scènes assez maladroit. Je lirai peut-être le second tome, en espérant qu’il sera d’un meilleur niveau. A noter un prix réduit (temporaire) sur celui-ci. VF – Urban Comics

batman eternal jupiter legacy civil war marvel

Batman Eternal – tome 4

Pas trop de blabla sur ce quatrième (et dernier, ouf !) tome de la (trop) longue saga Batman Eternal puisque mon avis est déjà sur B&OVF – Urban Comics

Civil War – Préludes + tome 1 + tome 2

J’ai entamé un cycle de révisions concernant l’évent Marvel des années 2006-2007 avec les trois premier tomes de Civil War qui en racontent les prémisses, grâce à Spider-Man, aux Illuminati et aux New Warriors. Puis l’évent en lui-même dans sa mini-série et les répercutions sur les principaux héros Marvel. J’en ai fait un long article détaillé par iciVF – Panini

Jupiter’s Legacy – tome 1

Je me méfie toujours un peu des histoires récentes de Mark Millar, capable du meilleur comme du pire. J’ai donc attendu de lire quelques avis avant de prendre ce premier tome, qui s’avère excellent. Des aventuriers ont acquis des pouvoirs dans les années 30, puis, devenus vieillissants et accrochés à leurs anciennes croyances emplies d’honneur et de justice, sont jugés ringards et remplacés par une nouvelle génération. Hommage à l’Age d’Or et clin d’oeil aux années récentes “Dark and Gritty” avec ce choc des générations, j’attends de voir où va nous mener Millar mais le début est prometteur. Et comme Frank Quitely est en pleine forme, c’est aussi très beau. VF – Panini

Commander :

Lire aussi : index des avis BD/Comics du blog – autres bilans mensuels

Publicités