Civil War #1-5 (Secret Wars)

civil war secret warsAvis sur la mini-série Civil War rattachée à Secret Wars

Et si Civil War ne s’était pas arrêtée et que les super-héros avaient continué à se battre entre eux après une bataille qui a tué des millions de personnes ? C’est ce concept que la mini-série liée à Secret Wars permet d’explorer, en ce sens le lien avec l’event principal est d’ailleurs tenu puisqu’il n’y a pas d’implication externe et que les allusions à Doom et au reste des baronnies sont très discrètes.

Divisés en deux parties, The Iron gouvernée par Tony Stark (non, pas le même que celui d’Armor Wars !) et The Blue, commandée par Steve Rodgers, les USA ont chacun leur camp. Celui de Stark vit dans la surveillance et le contrôle, chaque personne à super-pouvoirs doit être enregistrée et formée par l’Etat. Chez Rodgers, c’est l’autonomie et une certaine idée américaine de la liberté. Mais les deux camps ont besoin l’un de l’autre : The Iron n’a pas la place de loger toute sa population et The Blue manque de ressources. D’où une tentative de négocier et de faire la paix, après 6 ans de guerre fratricide. Hélas, un meurtre va tout remettre en question et lancer l’escalade vers un conflit majeur. A moins que l’identité de l’assassin ne soit découverte à temps, avec son lot de surprises…

civil war 2015Le scénario de Charles Soule explore surtout les personnages principaux et pas trop la vie quotidienne dans chaque camp, qui est assez esquissée. Par contre, il prend le temps de décrire Tony Stark, en proie au doute sur son rôle de leader, et aidé par sa compagne Jennifer Walters (alias She-Hulk) qui va servir d’enquêtrice de choc. Dans le camp de Captain America, c’est son second Peter Parker qui va faire l’objet d’attentions, soucieux de son rôle mais aussi ayant sacrifié sa vie de famille. A ce titre, on notera bien sûr l’allusion à l’importance de Spider-Man dans le récit mythique d’origine de Civil War. Pas simple de choisir un camp quand on en découvre les coulisses ! Les dessins de Leinil Yu sont superbes si on aime son style parfois un peu anguleux (ce qui est mon cas) et il nous gratifie comme souvent de double-pages bourrées de héros se combattant, ce qui m’a rappelé un peu Secret Invasion

Et même si les révélations de l’event semblent un peu artificielles, il faut se replacer dans le contexte de l’époque de la « vraie » Civil War pour mieux les apprécier. Cette mini-série représente en fait d’avantage un hommage ou une relecture (limitée car imposée par le cadre de Secret Wars), plus qu’une histoire liée à l’event principal, lequel semble bien lointain. Une vision intéressante de ce qu’un conflit d’importance aurait pu devenir s’il avait duré quelques années, et une des meilleurs mini-séries liées à SW que j’ai lues à ce jour.

Commander l’album VF

Lire aussi : Secret Wars : le guide de lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :