Old Man Logan #1-5 (Secret Wars)

old-man-logan-1-secret-warsAvis sur la mini-série Old Man Logan rattachée à Secret Wars

Après Old Man Logan, un récit génial qui s’auto-suffisait à lui-même, j’étais un peu inquiet du traitement qui pouvait être réservé à ce double futur et torturé de Wolverine dans le cadre de Secret Wars. Brian M. Bendis est capable du meilleur comme (surtout récemment) du pire, par contre le dessinateur Andrea Sorrentino est lui, excellent (je l’ai découvert sur Green Arrow).

Le début de la mini-série commence là où la précédente s’arrêtait : Wolverine a décidé de ressortir les griffes pour rétablir un peu l’ordre dans un monde qui a sombré sous la coupe des super-vilains, et qu’il a lui-même contribué à détruire en anéantissant les X-Men. Une tempête amène (fort opportunément) à ses pieds une tête d’Ultron, et le pousse à se rendre à Hammer’s Fall retrouver celui qu’il connaissait et essayer de comprendre. Mais les lieux ont changé, les habitants ont disparu et Logan va découvrir un mur étrange qui bloque son chemin. Bien décidé à savoir ce qui se passe, il l’escalade (tel un sauvageon dans Game of Thrones) et découvre d’autres territoires… Sauf que la police de Doom, les Thors veillent et n’autorisent pas les changements de baronnie.

Ne pouvant pas vraiment lancer Logan sur les traces des super-vilains s’étant partagé les USA, pour cause de Secret Wars, Bendis va donc diriger le vieux mutant dans une visite de plusieurs des secteurs du Battleworld. Des Ultrons, des Marvel Zombies, différentes versions des X-Men – et notamment d’Emma Frost, des Cavaliers d’Apocalypse, une ville futuriste dirigée par Stark (à retrouver dans Armor Wars)… les perturbations sont nombreuses mais le vieux lascar continue son chemin, persuadé que les choses ne tournent pas correctement (son facteur auto-guérisseur refusant la réalité imposée par Doom ?). Toujours est-il qu’on a un peu l’impression que Bendis ne sait pas quoi faire du personnage, et bien qu’amusantes par moment, les tribulations du vieux Logan tournent un peu à vide. Heureusement, le tout est sauvé par les superbes dessins d’un Andra Sorrentino en grande forme et en pleine possession de ses moyens, qui transcende l’ensemble.

old-man-logan-2-secret-wars

Difficile dans ce cas de déconseiller formellement cette mini-série, un peu creuse et qui n’est jamais à la cheville de son illustre prédécesseure, comme c’était (forcément) à prévoir. Mais qui laisse présager qu’on retrouvera Old Man Logan à l’issue de Secret Wars (il aura sa propre série et deviendra un des piliers des Extraordinary X-Men). Reste de superbes dessins qui peuvent justifier l’achat.

Commander l’album

Lire aussi : Secret Wars : le guide de lecture

Publicités

Un commentaire sur “Old Man Logan #1-5 (Secret Wars)

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :