4 fantastiques josh trank marvelFaire un film sur les 4 Fantastiques en 2015 n’est pas une tache facile, après les deux navets qui ont été réalisé en 2005 et 2007 (voir mon avis par ici). Et les premières images ainsi que la bande-annonce n’avaient rien d’engageant…

Dans cette version, l’équipe est largement modernisée et c’est Josh Trank, le réalisateur de Chronicle, film qui revisitait le genre, qui est aux commandes. Reed Richards et Ben Grimm sont copains d’enfance et Richards bricole depuis le collège dans son garage un téléporteur, Susan (jeune fille de caractère, loin des bimbos potiches) a été adoptée par le père de Johnny Storm (qui se prénomme Franklin, les fans apprécieront). Et Victor Von Doom fait partie des chercheurs qui arriveront à mettre au point la machine fatale. Exit aussi le voyage spatial et les radiations cosmiques, les pouvoirs des héros seront acquis via un passage dans une autre dimension. Une bonne partie du film consiste donc à présenter les personnages et à réécrire leurs origines (au risque de lasser le spectateur qui attend un peu d’action…), ainsi qu’à d’écrire leurs expériences scientifiques puis la maîtrise de leurs pouvoirs. Sous le contrôle de l’armée, en cela le film n’échappe pas aux poncifs de la conspiration et de l’exploitation par les militaires assoiffés de pouvoir.

4 fantastiques

Côté casting, c’est plutôt une bonne performance et donc une bonne surprise. Les acteurs, Miles Teller (Richards), Kate Mara (Susan)  et Jamie Bell (Grimm) sont assez crédibles et ne surjouent pas, voire même manquent un peu d’émotion, mis à part peut être Michael B. Jordan (Johnny), mais il faut dire que Johnny Storm est censé être le bouffon de service. Pour autant, le film ne lorgne pas vers l’humour facile ou gras mais reste plutôt sérieux.4 fantastiques film 2015

Le plus gros problème vient surtout du méchant de cet opus, Fatalis, ayant hérité lui aussi de pouvoirs de l’autre dimension, mais dont le costume est assez raté, voire risible. De même, la Chose n’est quand même pas très réussi (et aurait mérité un short !). Idem pour les pouvoirs d’élongation de Mister Fantastic assez cheap. Enfin, certains effets sentent bon le carton pâte, notamment lors de la bataille finale (qui arrive bien tardivement), ce qui est curieux car par ailleurs la plupart des trucages sont corrects.

fatalis film 2015

Loins des nanar des opus précédents, les 4 Fantastiques version 2015 se révèle une version modernisée, avec une caractérisation correcte des personnages, si on adhère bien sûr à cette nouvelle vision. Les principaux défauts étant une très longue introduction, un vilain caricatural, bâclé et des effets spéciaux parfois peu performants.

Advertisements