ant-man affiche film marvelEnfin, Marvel répare « l’affront » qui a consisté à ne pas inclure Ant-Man et Wasp (la Guêpe) dans le casting des Avengers alors qu’ils en sont des membres fondateurs dans les comics. Vu la façon dont le Marvel Cinematic Universe a été construit, avec d’abord des films solos, on comprend aisément qu’un film Ant-man sorti il y a quelques années n’aurait pas forcément été porteur. Et même en 2015, on pouvait être dubitatif…

ant-man paul rudd

Pour autant, l’essai est transformé. Si Ant-Man n’est pas le meilleur film de la série, et de loin, il n’en est pas non plus le pire et est très sympathique. D’abord, Marvel se raccroche aux branches de son univers partagé en intégrant Hank Pym au S.H.I.E.L.D. le rapprochant de Howard Stark (ainsi que de Peggy Carter !). L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce qui a précédé l’arrivée de Nick Fury aux manettes, et de créer un passé à l’inventeur des particules Pym (et d’Ultron !). Ensuite, Marvel intègre le héros dans sa continuité plus récente, avec des allusions ou la présence de héros d’Avengers ou de Captain America 2, preuve que sa Phase 2 est terminée et qu’Ant-Man aura sa part dans les prochains films. Le familier des films Marvel se retrouve ainsi en terrain connu.

ant-man marvel paul rudd michael douglas

Côté acteurs, le successeur de Pym, Scott Lang (ancien voleur et électronicien comme dans les comics) est joué par un Paul Rudd plutôt charismatique et crédible. Il est secondé par un toujours solide Michael Douglas en Hank Pym tandis qu’Evangeline Lilly joue la fille de celui-ci. Film grand public oblige, Lang est flanqué de trois compères escrocs et nigauds qui assurent une bonne partie du comique de cet opus. De quoi détendre l’atmosphère entre deux scènes plus dramatiques même si les ficelles sont parfois un peu grosses.

Côté vilain, on a droit à un psychopathe en bonne et dûe forme, avec un ingénieur qui réplique les pouvoirs d’Ant-Man et crée le costume de Yellowjacket (qui fût un alter ego à Pym dans les comics, et s’y appelle Pourpoint Jaune ou le Frelon). L’occasion d’une bataille finale virevoltante et qui se joue à plusieurs niveaux ! Car les trucages sont remarquables et les scènes d’action réussies, les pouvoirs d’Ant-Man étant bien exploités que ce soit sur la taille de son propre corps ou sur sa capacité à commander les fourmis, et à se créer ainsi une petite armée.

ant-man film 2015

Avec peut-être un début un peu long qui met en place très tranquillement le contexte et les personnages, le film arrive quand même à ne pas souffrir de longueurs et à alterner humour (l’apprentissage des pouvoirs du héros donnant lieu à plusieurs scènes amusantes) et action pour en faire un bon divertissement. Et apporter un nouveau super-héros crédible et aux pouvoirs surprenants à l’univers Marvel au cinéma.

Et puisqu’un vrai fan Marvel reste jusqu’à la fin du générique, on y découvre deux scènes, une au milieu, l’autre en toute fin, qui lancent des pistes très intéressantes pour l’avenir du héros car Ant-Man will return !

Publicités