Thor #1 2014 MarvelLa nouvelle série Thor est l’occasion de faire connaissance avec la nouvelle détentrice du marteau Mjolnir. Suite aux événements d’Original Sin, le Thor que nous connaissons habituellement n’est en effet plus digne de manier son marteau, source essentielle de ses super pouvoirs.

Dans la lignée de la saga précédente, le scénariste Jason Aaron est toujours aux commandes du titre et poursuit donc sa lancée en récupérant les personnages qu’il avait intégré, notamment l’elfe noir Malekith, maintenant roi et allié des Frost Giants, et le Minotaure aux commandes de la société Roxxon, dont on apprendra enfin les origines.

Le tout, adapté au nouveau personnage principal, dont l’identité restera secrète. Car on en a beaucoup parlé, mais Marvel a remplacé Thor par une femme, et le scénario dispense quelques rares indices à son sujet. Tout juste sait-on qu’elle n’est pas asgardienne même si la possession de Mjolnir lui en donne le verbe, et qu’elle découvre les pouvoirs de celui-ci au fur et à mesure des combats. Quitte à lui trouver parfois de nouvelles façons de se battre innovantes par rapport à son prédécesseur. L’occasion aussi de définir un peu mieux son caractère, bien moins emporté que celui qu’on appellera désormais Odinson.

Marvel thor 4 2014

Si les bagarres sont épiques, on trouvera aussi quelques plages d’humour, l’identité de la nouvelle Thor exacerbant les curiosités que ce soit de l’ancien Thor (qui ne disparaît pas de la saga mais vient en découdre avec « l’usurpatrice » et enquête avec sa petite liste de suspectes !) ou même d’Odin, fortement agacé de ne plus maîtriser ni Mjolnir ni cette jeune femme (ni sa propre épouse d’ailleurs). Aaron en profite pour taper sur les doigts des mâles asgardiens, tandis que leurs femmes sont plus réfléchies. Tout juste manque-t’il à ce tableau Loki, sans doute occupé ailleurs.

L’Annual #1 est quant à lui l’occasion de quelques apartés, comme l’intégration de la nouvelle Thor auprès des Trois Guerriers, de ne pas oublier le futur lointain où règne le vieux Thor aux allures d’Odin, et de rire aux dépends de Méphisto défiant Thor à la boisson !

Côté dessins, Russel Dauterman s’en sort plutôt bien dans un style résolument différent de la série précédente mais bien adapté à l’histoire, et Jorge Molina le supplée très correctement.

Très bon début de série, Thor repart avec un nouveau personnage qui s’inscrit dans la continuité tout en changeant subtilement, et je lirai avec plaisir la suite.

Petite note concernant les épisodes 7 et 8 : ils concluent la série, avant l’arrivée de Secret Wars, avec un combat titanesque qui voit la nouvelle Thor affronter le Destroyer. En grande difficulté, elle est aidée par une armée de femmes surpuissantes issues de l’univers Marvel, et constitue un pied de nez au machisme d’Odin. Et puis… on y découvre enfin l’identité de la jeune femme !

Retrouvez les 5 premiers numéros en V.O. dans Thor Volume 1: Goddess of Thunder – Commander les épisodes #6-8 + Annual 1 dans Thor Volume 2: Who Holds the Hammer?

Publicités