annihilation conquest 1 destinée

Présentation

« Destinée » est la ré-édition au format Marvel Deluxe (puis Marvel Select en mars 2016) de la première partie de la saga cosmique « Annihilation Conquest » parue initialement dans les revues Marvel Universe (V1).

On y retrouve 4 mini-séries complémentaires :

  • Annihilation Conquest : Prologue précédemment paru dans Marvel Universe 8
  • Annihilation Conquest : Star-Lord #1-4 précédemment paru dans Marvel Universe 10
  • Annihilation Conquest : Quasar #1-4 précédemment paru dans Marvel Universe 9
  • Nova #4-5 précédemment paru dans Marvel Universe 10

Après la grande guerre face à Annihilus (relire mes avis sur Annihilation tome 1 et tome 2), l’univers panse ses plaies. Tandis que Quasar et Dragon-Lune essaie d’aider à reconstruire sur une planète isolée, Star-Lord renforce les défenses des krees grâce aux chevaliers galadoriens. Hélas, ceux-ci sont contaminés par un virus techno-organique qui va isoler la galaxie kree et se répandre chez ses habitants ! Quasar va devoir trouver un sauveur et se lancer dans une difficile quête où la fille de Captain Marvel devra prendre confiance en elle.

Le prologue plante le décor, l’ennemi sera cette fois le Phalanx, inventé à l’origine dans les pages des X-Men et qui s’attaque aux vestiges de l’empire kree. Et les héros seront Quasar, Dragon-lune, Star-Lord et Nova  ! Un scénario signé Dan Abnett et Andy Lanning, et mis en images par Mike Perkins.

annihilation star lord peter quill

Avis sur Annihilation Conquest

Dans la mini-série Star-Lord, nous retrouvons le terrien Peter Quill, dont les origines nous sont révélées, bien embêté d’avoir trahi malgré lui les krees ! Il va chercher à se racheter via une mission-suicide avec un groupe hétéroclite composé de criminels et de renégats, notamment Rocket Raccoon et Groot. Le scénario est assez classique et signé par Keith Giffen, mais ménage de nombreuses plages d’humour. Par contre, les dessins de Timothy Green II ne sont pas géniaux, notamment les visages assez ratés.

Quasar, elle, entend des voix, et par à la recherche d’un sauveur, avec sa compagne Dragon-Lune (à noter que Marvel aborde ici directement l’homosexualité, dès 2007). La jeune femme porte en elle deux héritages, celui de son père, Captain Marvel mais aussi celui du héros Quasar, tué par Annihilus, de quoi la perturber sérieusement et ne pas lui donner confiance en elle. Heureusement, elle pourra compter sur l’amour de Dragon-Lune (qui finira par porter son nom au sens propre) pour l’aider à aller au bout de sa quête. Une épopée qui vire à l’héroïc fantasy face au Super-Adaptoïde, esclave du Phalanx ! C’est signé Christos N. Gage et Mike Lilly.

annihilation conquest quasar phyla vell

Enfin, Nova, de retour dans la galaxie Kree, va affronter son armée aux ordres du Phalanx et pratiquement y laisser la vie. C’est donc une jeune kree qui va devoir apprendre à maîtriser de nouveaux pouvoir pour affronter la menace, d’autant que Nébula est de retour, dans le camp adverse ! Dan Abnett et Andy Lanning sont au scénario signé , plein de rebondissements, et Sean Chen/Brian Denham signent des dessins tout à fait corrects.

Comme pour la première saga Annihilation, ce premier tome de Conquest met en place les enjeux et les héros de la saga principale à venir, lutte désespérée du bien contre le mal, à l’échelle cosmique ! Et l’on a qu’une hâte, lire la suite !

Article lié : Annihilation Conquest – tome 2 : Spectre

Commander :

Publicités