Fantastic Four : la Fin

Fantastic four la fin panini comicsPanini a ré-édité sous une nouvelle couverture un « 100 % Marvel » dédié aux FF : Fantastic Four : la fin. Je rappelle que le format 100 % Marvel comprend des ouvrages librairie avec couvertures souples, tournant autour de 6 épisodes environ, et coûtant environ 13-15 euros.

Dans un futur potentiel, les Fantastic Four sont séparés après la perte de leurs enfants, tombés au combat face à Fatalis. Red travaille de son côté, sa relation avec Jane/Sue s’est étiolée après la mort de leurs enfants dans les griffes de Fatalis, celle-ci s’est pris de passion pour l’archéologie, la Chose s’est installée sur Mars et vit une vie paisible auprès d’Alicia et de leurs enfants, Johnny a rejoint les Vengeurs…

Parmi mes premières lectures de comics figuraient les Quatre Fantastiques (on parlait encore français, alors ;)). A l’époque, je collectionnais les albums Lug en grand format, et je me fichais bien de la continuité dans ces premiers épisodes écrits par Stan Lee et dessinés par Jack Kirby. Je les achetai d’occasion sur le marché près de chez moi ou soudoyai mes grands-parents pour m’en faire offrir pendant les vacances ! Les histoires étaient géniales, les dessins parfaits. On y croisait les krees, les Inhumains, Galactus, le Surfer d’Argent, Namor, le Penseur Fou ou encore le Piégeur, Annihilus et le Super-Skrull… Nostalgie de mes Années Strange… J’ai ensuite suivi les FF lors du run de John Byrne, génial dessinateur à ce moment là, j’étais alors passé à la V.O. , puis je les ai perdus de vue jusqu’à la (trop) longue trame de Jonathan Hickman… Mais j’y ai rarement pris autant de plaisir que dans les premiers récits.

Visiblement, Alan Davis aussi a été marqué par cette époque puisqu’il s’est chargé d’écrire et de dessiner cette histoire hommage aux FF, dans laquelle il a fait rentrer une quantité ahurissante de personnages.  Dont tous ceux que j’ai cité plus haut, et bien d’autres !

fantastic four alan davisDu cosmique, de la science-fiction, de l’action pour un scénario, parfois un peu confus, mais qui permet de retrouver une bonne partie des amis et des ennemis des Fantastic Four. Des dessins superbes, qui raviront les amateurs d’Alan Davis, pour cette histoire très sympathique qui fleure bon la nostalgie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :