Captain America: First Avenger (film, 2011)

captain america film afficheCaptain America étant un de mes super-héros préférés, j’étais un peu anxieux d’aller voir son adaptation au cinéma en 2011. Pourtant, les affiches et bande-annonces déjà diffusées étaient plutôt de bonne qualité et la réussite récente de Thor me donnait l’espoir d’un bon film. Et je n’ai pas été déçu, car Captain America – First Avenger est tout simplement excellent !

Les origines du héros sont longuement relatées. Steve Rogers, gringalet qui désire s’engager dans l’armée américaine lors de la Seconde Guerre Mondiale pour combattre l’oppresseur nazi, se fait recaler lors des examens de recrutement. Mais son désir est si fort qu’il insiste et essaie encore et encore, jusqu’à attirer l’attention du docteur Erskine (le très sympathique Stanley Tucci), lequel lui donnera sa chance. A noter d’ailleurs les effets spéciaux bluffants qui font du costaud Chris Evans un timide maigrichon !

Même surpassé physiquement, moqué par son instructeur (le bougon Tommy Lee Jones, dans un rôle sur mesure), Rogers ne lâche jamais rien et se montre d’un courage sans faille. Transformé en super-soldat, le seul d’une expérience qui devait donner aux USA une armée de son type, il sera d’abord cantonné à un rôle d’encouragement du public, plutôt réussi, et des troupes, franchement raté.

captain america Chris EvansAncré dans les années 40, le film a alors un charme délicieusement rétro, un côté comic-book-pulp, avec même une certaine naïveté typique de l’époque, mais qui ne sombre cependant jamais dans la niaiserie.

On notera évidemment quelques clins d’oeil au reste de l’univers Marvel (comme la présence importante de Howard Stark, inventeur de génie et futur père de Tony « Iron Man » ou une mention des rayons gammas chers à Hulk). Mais c’est bien sûr avec le méchant Crâne Rouge que l’on s’oriente vers le film de super-héros. Campé par le toujours excellent Hugo Weaving, ce soldat nazi crée sa propre organisation parallèle, Hydra, pour s’approprier les pouvoirs d’un cube mystérieux issu de la mythologie nordique (Thor n’est pas loin…).

Et le film de guerre se mâtine alors d’éléments futuristes qui lui donne un côté Steampunk, telles les armes ou les véhicules de l’Hydra.

captain america first avenger

Le héros se révèle, Captain America adopte son fameux bouclier, est rejoint par son fameux sidekick Bucky Barnes (Sebastian Stan) et les mythiques têtes brûlées des Howling Commandos, et joue un rôle actif dans le combat. Mais l’homme n’est jamais loin derrière, avec ses interrogations malgré son courage sans faille, et ses sentiments face à Peggy Carter (la craquante Hayley Atwell), dans une relation mouvementée et attachante (ah, la scène du « test » du bouclier !).

A la caméra, Joe Johnston (à qui l’on doit aussi Chérie, j’ai rétréci les gosses et Rocketeer dont on peut sentir l’influence ici, Jumanji, Jurassic Park 3 ou encore Wolfman) assure bien, et mène son récit sans temps mort, aussi à l’aise dans les scènes intimistes que dans l’action pure.

Il évite également le piège du costume, toujours délicat à adapter à l’écran (en lui donnant un aspect plus proche d’un uniforme), ainsi que celui de l’idéologie propre à un héros aussi iconique que celui qui porte le drapeau de son pays – qui plus est, les USA – avec un récit basé sur l’homme et sur une idéologie qui ne peut que rassembler, à savoir la lutte contre les nazis et le mal.

Visible par les fans, qui se régaleront (le caméo de Stan Lee les ravira^^), comme par les profanes, qui y trouveront un héros attachant, la performance de Chris Evans étant remarquable de bout en bout.

Et bien sûr, le puzzle de Avengers se met en place dans les dernières minutes – et dans la scène post-générique à ne pas manquer…

Un personnage attachant, un héros légendaire, un film d’action qui laisse la part belle aux sentiments et bénéficie d’un casting parfait, Captain America est d’abord un bon film avant d’être une réussite pour tout amateur de super-héros. A ne pas manquer !

Un film de Joe Johnston avec Chris Evans, Hayley Atwell, Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Stanley Tucci…

Date de sortie cinéma : 17 août 2011

A noter que la suite, Captain America : Le Soldat de l’Hiver est sortie en mars 2014 puis Civil War en 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :