Wonder Woman – tome 3 : De Sang et De Fer

wonder woman tome 3 urban comics DCAprès avoir lu Liens de Sang puis Le Fruit De Mes Entrailles, il est donc temps de poursuivre la série régulière de Wonder Woman dans la collection DC Renaissance d’Urban Comics. Une série qui évolue en marge des autres New 52 puisque le scénariste Brian Azzarello l’oriente toujours vers la mythologie, et les interactions entre les dieux de l’Olympe et Wonder Woman.

On commence tout d’abord par le numéro #0, DC Comics ayant décidé il y a quelques temps de faire un mois « spécial origines ». L’équipe créative s’y plie de façon maline, à la fois en nous dévoilant une partie de la jeunesse de Diana, mais surtout son apprentissage de la guerre – et de ses limites – auprès du dieu Arès, et aussi en donnant une tonalité « vintage » à cet exercice, par une présentation et des dialogues inspirés de ceux des comics de l’Age d’Or, pour un résultat amusant !

S’ensuit plusieurs récits entremêlés. Tout d’abord, nous suivons l’arrivée du Premier-Né, premier enfant de Zeus qui a passé 7 000 ans sous terre et qui a une forte envie de se venger de son père ! Un être surpuissant qui pourrait bien vouloir revendiquer l’Olympe et qui est aidé par des personnages bien mystérieux. Ensuite, la quête pour le bébé de Zola, volé par Hermès et caché chez Demeter, la déesse de la Nature, ce qui conduira à un affrontement entre Wonder Woman et son ancien ami. Bien sûr, Apollon suit tout cela avec attention car le bébé semble être au centre d’une funeste prophétie. Et il n’est pas le seul, avec l’arrivée de Dionysos, le retour d’Eris, le mystérieux Lennox qui aide Diana à trouver ses frères et soeurs (tels Milan qui contrôle la vermine et Siracca demi-déesse du vent) et le rôle pour le moins ambiguë d’Arès. Je n’ai par contre pas trop compris pourquoi Orion, personnage de Jack Kirby dans la série mythique des New Gods, vient rejoindre la série où il n’a pas vraiment sa place. Un plaisir coupable de scénariste ?

wonder woman de sang et de ferCôté dessins, on retrouve l’excellent Cliff Chiang et son style « néo-rétro » bien agréable, et bien sûr son compère Tony Akins, toujours un cran en dessous mais en progression par rapport aux tomes précédents.

Une série qui nous montre une Diana qui se veut indépendante et à fort caractère, mais fait souvent preuve de compassion (d’où la déception d’Arès dans sa jeunesse) et se retrouve peu à peu entourée d’amis ou d’alliés hétéroclites, dans une série agréable à suivre et pleine de rebondissements. Plusieurs pistes sont laissées en suspens pour la suite de l’histoire que je suivrai donc avec plaisir !

Des bonus complètent ce volume : esquisses pour les couvertures et recherches pour les personnages…

Contient les épisodes #0, 13-18.

Commander Wonder Woman, Tome 3 : De sang et de fer

Publicités

2 commentaires sur “Wonder Woman – tome 3 : De Sang et De Fer

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :