wonder woman 1 liens de sangJe ne suis pas fan de Wonder Woman, contrairement à certains collègues blogueurs que je ne citerai pas… C’est donc avec curiosité que j’ai feuilleté  cette nouvelle version New 52 des aventures de l’amazone, alors que je tiquai un peu devant le dessin, assez atypique pour du comic book de super héros. Mais les bonnes critiques de la version US, le bel objet made in Urban Comics et la curiosité m’ont incités à l’acheter…

Liens de sang est une compilation des 6 premiers épisodes de la nouvelle série Wonder Woman, qu’on ne peut lire en VF qu’en librairie puisque la guerrière a été privée de kiosque (elle aurait eu sa place dans DC Saga mais Urban en a décidé autrement). Détail amusant, l’ouvrage français est paru en même temps que le recueil (paperback) US…

L’histoire est originale, puisque nous assistons à une redéfinition des origines de Wonder Woman, sur fond de guerre mythologique. Les dieux grecs sont en panique suite à la disparition de Zeus, et les prétendants au trône sont nombreux, à commencer par son épouse Héra. Mais le roi des dieux a aussi eu de nombreux bâtards, et les différentes factions vont s’affronter… ou s’allier !wonder woman urban comicsAu scénario, Brian Azzarello nous livre une histoire très accessible et intéressante, même si la belle Diana n’est pas encore bien connue. Elle habite Londres mais on ne sait pas grand chose de sa vie privée sans costume. L’essentiel de l’histoire est en rapport avec la mythologie et quelques moments gore ou combats épiques dynamisent le récit. Diana apparaît à la fois forte dans les bagarres et fragile quand elle découvre ses origines, ce qui donne lieu à plusieurs scènes très intenses émotionnellement sur l’Île du Paradis notamment.

Ma grande crainte venait du dessinateur, Cliff Chiang, mais je me suis vite habitué à son style, que j’ai appris à apprécier. Certes, les proportions ne sont pas toujours respectées, mais il a une vraie personnalité. Hélas, les deux derniers épisodes sont signés Tony Akins et le niveau baisse, notamment sur les visages des personnages. Heureusement, Chiang reprendra les prochains épisodes !

wonder woman tome 1 urban comicsWonder Woman est donc une bonne surprise et je continuerai donc la série.

Au niveau édition, quelques pages de bonus sont insérées en fin de volume : croquis de recherche pour les couvertures ou études de personnages (même si on a une page en double…). Bizarre par contre qu’Akins ne soit pas crédité sur la couverture alors qu’il signe deux épisodes !

Acheter sur Amazon

A lire aussi :

  • Wonder Woman tome 2
  • Wonder Woman tome 3
  • Wonder Woman tome 4
  • Wonder Woman tome 5
Publicités