Superman Red Son DC Comics Urban

Urban Comics vient de ré-éditer Superman Red Son, une histoire assez particulière mettant en scène l’homme d’acier, puisque son vaisseau spatial, au lieu de s’écraser aux USA, est tombé en Union Soviétique !

Je l’avais dans l’édition de Panini datant d’il y a quelques années mais je ne l’avais jamais chroniqué, voici donc mon avis sur ce récit.

Mark Millar, scénariste iconoclaste, aime bien jouer avec les codes des super-héros. En 2003, il s’attaque à celui qui symbolise sans doute le plus l’Amérique dans la mini-série Superman Red Son. Dans cette fascinante uchronie (une histoire parallèle qui a divergé de celle que l’on connait), il met en scène un Superman aux ordres de Staline. S’il n’est pas complètement politisé et converti au communisme, Superman reste cependant le symbole de son pays, en avance sur toutes les autres nations du monde.

A commencer par les USA, qui trépignent de voir les russes leur damner le pion avec cet atout de taille, en termes militaires et d’image. Au point de charger leur plus grand génie, Lex Luthor, de trouver une parade, voire de se débarrasser de ce rival gênant. Superman, lui, n’est guère intéressé par la politique et préfère se dévouer à sauver des vies, aux côtés de son amie (et amoureuse déçue) Wonder Woman. Il finira cependant par essayer d’imposer un monde meilleur à son pays, que son peuple le veuille ou non, ce qui l’opposera à un Batman atypique !

Millar s’amuse à intégrer de nombreux éléments de l’histoire de Superman tout au long du récit, et le fan s’amusera à les retrouver au détour des pages. Loïs Lane en épouse de Luthor, Jimmy Olsen en agent du gouvernement, Green Lantern en arme secrète, Bizarro en super-soldat, la liste est longue et réjouissante. Pour autant le novice ne sera pas perdu puisque le récit est auto-suffisant et complet.

Au dessin, Dave Johnson et Killian Plunkett revisitent le code visuel de Superman et s’inspirent des affiches de propagande soviétique, ainsi que du style massif et lourd de l’époque, pour donner du caractère à leur oeuvre, aidés par un très bon encrage et une colorisation qui servent bien le dessin.

SUperman Red Son Mark Millar Urban Comics

Côté bonus, crayonnés, croquis et recherches sur les personnages complètent l’ensemble.

Superman Red Son est donc une très bonne histoire mettant en jeu un homme d’acier dans une version alternative, une belle réussite tant du point de vue scénario que dessins, qui s’amuse avec le mythe de Superman, du début à la fin… inattendue !

Commander sur Amazon