Watchmen alan moore

J’ai failli acheter Watchmen un certain nombre de fois, mais le dessin et les couleurs criardes m’ont fait le reposer. De plus, son édition chez Panini faisait l’objet de critiques au niveau de la traduction. Néanmoins, ce comic-book m’intriguait, vu qu’il est considéré comme l’un des tout meilleurs.

Sa sortie chez Urban Comics, avec la traduction largement citée en référence de l’auteur de polars J.P. Machette, et la profusion de bonus, était donc l’occasion de rencontrer le mythe.

Watchmen nous projette dans un univers alternatif où les super-héros sont peu présents. Faute de super criminels à combattre, et face à la loi qui les oblige à divulguer leur identité, la plupart ont choisi de prendre leur retraite. Ce sont donc des quadragénaires, loin des standards habituels, qui nous sont présentés. Un monde où menace la guerre entre les américains et les russes, et où un héros US, le Dr Manhattan, est tellement surpuissant qu’il joue le rôle de force de dissuasion à lui tout seul ! Jusqu’au moment où il abandonne la Terre…

Je l’ai dit, les dessins de Dave Gibbons et les couleurs de Watchmen ne sont pas ce que je préfère et sont parfois à mon avis un peu datés. Mais cela n’a en fait plus d’importance au bout de quelques pages tant l’histoire est prenante. Douze épisodes de haut niveau, avec des thèmes multiples, comme la place de l’homme dans l’univers, la vanité de nos existences ou de nos guerres, la désillusion des justiciers ou encore la vieillesse des héros. Le scénariste Alan Moore s’est surpassé !

Watchmen edition urban comics

Avec une narration fabuleuse qui n’est pas sans évoquer un puzzle, se focalise alternativement sur les différents personnages et entremêle leurs destins, l’histoire est passionnante. De plus, de nombreux compléments (rapports de police, journaux intimes, coupures de journaux…) viennent densifier le background de cet univers atypique. Et 50 pages de bonus viennent compléter le récit dans cette édition prestigieuse, avec la genèse de l’histoire, les ébauches du scénario, les premiers croquis des personnages ou encore des couvertures alternatives ou autres dessins promotionnels.

Une excellente histoire, atypique et passionnante, dans une édition qui la met parfaitement en valeur. Un must.