spider-man-3

Après Venom, c’est Spider-Man qui nous dévoile les évènements de Spider-Island ce mois-ci ! (mais si vous en voulez plus, vous pouvez aussi lire les récits complémentaires mais facultatifs parus dans le Marvel Monster dédié).

Amazing Spider-Man 671 à 673 nous entraînent donc sur Manhattan dont la plupart des habitants ont les pouvoirs de Spider-Man, dont Mary-Jane qui en profite pour s’amuser un peu et jouer la justicière !

spider-island-amazing-spider-man-671

Spidey combat les créatures au service de la Reine, dont Tarentule (qu’il connait bien, et pour cause !), il croisera notamment Anti-Venom, les FF et les Vengeurs, et l’évent se terminera par une baston… monstrueuse…

Je l’ai déjà dit, je ne suis pas fan du crayon de Ramos, qui m’a gêné par moments, avec des corps disproportionnés ou des personnages déhanchés et rallongés. L’épilogue, lui, est dessiné par Caselli, nettement plus « classique ».

Amazing_Spider-Man_672

Le scénariste Dan Slott a inséré dans Spider-Island des répercutions importantes pour le futur de Spider-Man, que ce soit pour Spidey lui-même (comme le retour de son sens d’araignée – spoilé il y a quelques mois par Panini) ou pour le quotidien – et les amours – de Peter Parker, même si sur ce dernier point, on a un peu une sensation de retour au point de départ.

Spider-Island est globalement réussi, donc, sans prise de tête ni excès, c’est du divertissement sympathique.

Amazing_Spider-Man_673

De plus, l’évent est l’occasion de faire revenir un personnage que nous connaîtrons mieux dès le mois prochain, avec son arrivée dans les pages du mensuel ! Et dont nous avons un aperçu grâce à un one-shot tiré de Point One et que Panini n’avait pas publié en juin dans Fear Itself H.S. 2.

Pour compléter la revue, Avenging Spider-Man 4 associe le Tisseur avec Hawkeye/Oeil de Faucon, pour une petite aventure. Un Barton un peu frimeur et tête à claque, mais qui cache aussi une part de faiblesse. Pas inoubliable mais cela se lit bien. Par Wells et Land.