Un évènement exceptionnel dans ce Marvel Icons Hors Série 22 puisque nous allons assister à la fin de la plus ancienne série de l’univers Marvel, les Quatre Fantastiques.

Les épisodes 583 à 588 sont ici présents, dans un arc final où les pièces du puzzle, que le scénariste Jonathan Hickman assemble depuis maintenant des mois, se mettent en place…

On retrouvera donc ici ses dernières créations, tels que la Cité du Maître de l’Evolution, ou encore les anciens atlantes, le conseil des Red Richards du Multivers ou les jeunes de la Fondation du Futur.
Ajoutez à cela les habitués des pages des FF, avec Namor, les Vengeurs, le Surfeur d’Argent ou Galactus, et vous comprendrez au fil des pages qu’on s’oriente vers un évènement inéluctable.
Les FF sont séparés, chacun faisant face à une menace exceptionnelle, jusqu’au moment où l’un d’eux va succomber.
Et la saga se termine par un épisode muet (FF #588), destiné à renforcer le sentiment de peine suite à la disparition d’un des héros. Un peu artificiel tout çà, Même Fatalis fait un cameo lors des obsèques (quel sentimental ce Victor…).
J’ai un sentiment assez mitigé sur cette fin programmée. Sur le fond d’abord, car le coup du héros qui disparaît au combat est assez classique dans les comics. Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve pour cette série (et je ne veux pas le savoir pour le moment^^), mais je doute que cette mort soit si définitive que çà. Enfin, on verra bien…
Ensuite parce que je trouve qu’on n’aurait pas dû toucher aux FF, équipe à la composition emblématique, précurseur dans le Marvelverse, bref un classique qui n’a pas forcément besoin d’un coup de sensationnalisme pour être relancé. Ou pas au prix de la mort d’un des leurs, en tout cas !
Enfin, sur la forme. Scénario un peu décevant, où Hickman fait un melting-pot de trop de choses. Et j’aurais préféré qu’on voit les FF combattre ensemble. Je ne suis pas fan des dessins de Steve Epting sur les FF, cela manque de souffle épique. Quant au dernier épisode, dessiné par Nick Dragotta, il est plutôt hideux.
Les FF méritaient mieux que cette fin qui n’ait pas à la hauteur de cette grande équipe.